Référencement

Les mythes du SEO

Le SEO est en constante évolution, les règles changent vite et les marketeurs doivent constamment s’adapter aux dernières inventions de Google. Tout le monde pense savoir ce qu’il y a de mieux pour son site web. Et pourtant… voici 7 mythes que vous allez pouvoir oublier après avoir lu cet article !

Mythe #1 : il est bon de laisser des sites de référence republier votre contenu

Typiquement, lorsqu’un site de référence plus gros que le vôtre republie votre contenu, vous pensez que c’est une bonne chose. Vous obtenez un lien retour vers votre site, ce qui génère du trafic et parfois même des ventes.

Le problème avec la republication du votre contenu, c’est qu’elle crée du contenu dupliqué. Vous pouvez alors être pénalisé par Google Panda.

Google Panda surveille votre référencement naturel

Toutefois, il s’agit d’une bonne tactique si vous obtenez des sites de références qu’ils suivent une règle. Ils doivent utiliser une balise canonical qui redirige vers votre URL. C’est la seule façon de vous assurer de ne pas être pénalisé pour du contenu dupliqué.

Mythe #2 : de mauvais liens pénaliseront votre classement

Lorsque Google a sorti son outil pour désavouer les liens, de nombreux marketeurs ont paniqué. Ils se sont mis à penser que chaque mauvais lien allait pénaliser leur classement. Dans une certaine mesure, ils avaient raison : les mauvais liens peuvent affecter le classement, mais uniquement dans de rares cas.

Google essaie simplement de mettre fin à la manipulation de son algorithme par le link building.

La plupart des liens de mauvaise qualité qui pointent vers votre site web proviennent de sites de mauvaise qualité. Vous pouvez essayer de les empêcher à l’aide d’outils tels que Cloudfare, mais ne devenez pas parano et ne désavouez pas chaque lien qui ne vous plait pas.

Plus votre site est important, plus des sites de mauvaise qualité seront en lien avec vous. En général, vous ne devriez pas encourager ce type de liens, mais vous ne pouvez pas y faire grand-chose. Vous pouvez bien entendu désavouer chaque lien, mais il est rare que vous soyez pénalisé à cause de ces sites.

Au lieu de vous inquiéter au sujet de ces liens de mauvaise qualité, mieux vaut employer votre temps à créer un bon produit ou service et à écrire du contenu de qualité.

Tant que vous y êtes, n’achetez pas de liens dans l’intention de manipuler les classements !

Mythe #3 : plus vous avez de pages de contenu, mieux c’est

Le marketing de contenu n’est pas toujours pertinent.

Si vous créez de nombreuses pages de blog ou de contenu concernant votre activité, peu d’internautes s’y intéresseront car c’est, il faut le dire, assez ennuyeux. Par conséquent, très peu d’internautes partageront votre contenu sur les médias sociaux ou feront des liens retour vers votre site.

Avant d’ajouter des pages de contenu sur votre site, posez-vous la question de savoir si les internautes voudront partager et renvoyer des liens vers ces pages. Même si votre contenu est de haute qualité, si vous ajoutez des pages que personne ne partage, vous ne verrez pas le trafic augmenter sur votre site.

Cela peut au contraire vous pénaliser.

Mythe #4 : il ne faut pas acheter de liens

Evidemment, les moteurs de recherche ne veulent pas que vous achetiez de liens car cette tactique fausse les classements, mais cela ne signifie pas que vous ne devez pas en acheter.

Les liens sont un bon moyen d’attirer les clients. Comment en acheter sans éveiller les soupçons des moteurs de recherche ? Mettez les liens en « nofollow ». Ainsi, vous dites aux moteurs de recherche de ne pas prendre en compte les liens mais vous pouvez toujours gagner en trafic et en revenus.

 

 

Les mythes du référencement naturel

designed by Freepik.com

 

Mythe #5 : plus votre taux de rebond est élevé, plus votre classement est bas

De nombreux marketeurs se plaisent à dire que plus votre taux de rebond est élevé, plus votre classement est bas. Ce qui signifie… qu’il faut réduire le taux de rebond ?!

Avoir un taux de rebond plus bas est une bonne chose, mais cela ne signifie pas que vous apparaitrez plus haut dans les classements. Il n’existe pas de corrélation entre le taux de rebond et le classement.

Mythe #6 : l’A/B testing peut pénaliser votre classement

Si l’A/B testing était si mauvais, pensez-vous que Google offrirait des solutions d’A/B testing à ses clients ?

Bien sûr, vous créez peut-être du contenu dupliqué temporairement, mais celui-ci est compensé par l’augmentation potentielle de conversions.

Afin d’avoir l’esprit tranquille, vous pouvez toujours choisir de ne pas indexer la variation afin d’empêcher le contenu dupliqué.

Mythe #7 : votre meilleur contenu devrait être publié sur votre propre site

Votre site web génère-t-il beaucoup de trafic ? Probablement pas autant que le Monde ou le Journal du Geek. Que va-t-il se passer lorsque vous allez poster un contenu exceptionnel sur votre propre site ? Si vous êtes chanceux, votre trafic va doubler, mais il est probable que ce ne soit pas le cas.

Il pourrait être dans votre intérêt de poster votre contenu sur le site ou le blog de quelqu’un d’autre.

Le contenu est roi, mais si vous le publiez sur le site de quelqu’un d’autre, vous verrez non seulement plus de trafic mais aussi plus de revenus. Vous générerez également des liens qui font autorité, ce qui aidera votre classement à long terme.

Le mot de la fin

Ce n’est pas parce que vous lisez quelque chose sur la toile que c’est est nécessairement vrai. Tout le monde est libre de s’exprimer sur le web, toutefois mieux vaut vérifier ses sources.

Dans le domaine du SEO, les règles évoluent en permanence et mieux vaut s’informer des nouvelles tendances si vous voulez être en tête des résultats de recherches de Google.

 

Sources : Miss SEORank MédiaQuicks Proud

 

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono