Principe de Pareto en SEO : comment 20% d’actions rapportent 80% de vos résultats

par | 6 avril 2021 | Référencement



Vous avez déjà souhaité améliorer le SEO de votre site Internet ? Avez-vous cependant mis en place les bonnes actions ?

En effet, pour beaucoup d’entre vous, le SEO consiste en une liste de critères à cocher pour être bien positionné.

Vous entrez donc votre adresse URL sur un système de scoring SEO, et vous faites en sorte d’améliorer votre score jusqu’à avoir 100/100 et tous les indicateurs dans le vert. Les plus curieux se demanderont : « Que se passe-t-il si tout le monde a 100/100 sur tous les indicateurs ? ».

 

Au début de Google, la notion de Pagerank était particulièrement présente. Nous cherchions alors à remplir tous les critères afin de se positionner. Les algorithmes de Google se sont quelque peu améliorés depuis (plus de 200 modifications par an). Des anciennes pratiques sont alors devenues obsolètes.

 

Il existe plusieurs centaines d’axes d’amélioration pour un site Internet. De quoi vite se décourager. Pourquoi ne pas mettre en place les actions qui ont le plus d’impact en SEO ? Au lieu de vouloir tout faire parfaitement (et donc ne jamais rien commencer), nous vous invitons à vous concentrer sur 3 critères principaux.

Découvrez avec nous les 20% d’actions qui amènent 80% des résultats.

 

L’architecture d’un site Internet

Afin de comprendre votre site Internet, Google se rend régulièrement sur votre page d’accueil et se promène de lien en lien. Ses algorithmes comprennent très rapidement les pages qui sont les plus importantes, et celles qui le sont moins. Plus une page a de liens qui pointe dessus, plus elle sera considérée comme importante. Si un lien vers votre page catalogue apparaît sur l’ensemble des pages de votre site, cette page sera perçue comme très importante. Si en revanche, il faut passer sur 5 pages pour trouver le seul lien qui amène vers votre article de blog, ce dernier sera vu comme peu intéressant.

 

Il est donc important de construire un site Internet avec une arborescence la plus claire possible ! Vos pages doivent être accessibles avec le moins de clic possible depuis la page d’accueil. Si une page n’a aucun lien, il y a de fortes chances que Google ne découvre jamais son existence et ne la référence donc pas !

 

Il existe deux fichiers qui sont très simples à mettre en place qui permettront de booster votre SEO. Le premier est le fichier robots.txt. Ce petit fichier est à placer à la racine de votre site Internet. Il permet d’indiquer à Google les pages qu’il a le droit de visiter et celles qu’il doit ignorer. Il existe également le fichier sitemap.xml qui présente rapidement l’arborescence de votre site Internet à Google. Ce dernier référence l’ensemble de vos pages et le degré de priorité que Google doit leur apporter. La bonne nouvelle, c’est que si vous utilisez WordPress et l’outil Yoast SEO, ces fichiers sont automatiquement générés et vous n’aurez donc pas à vous embêter avec !

 

Le travail de création de contenu

Ça y est ? L’architecture de votre site Internet est optimale pour les robots ? Passons désormais à la création de contenu !

Dans notre approche, nous allons considérer que pour chaque mot-clé que vous visez, nous allons créer une page. Si vous souhaitez vous positionner sur la requête « formation sst lyon », vous devrez donc créer une page ayant dans son titre « Formation sst Lyon » et une Url de la forme :

https://votresite.com/formation-sst-lyon.

 

Une fois votre page créée, il faut créer du contenu en rapport avec les mots-clés. Nous vous donnons pour défis de créer une page avec 1000 mots chacune. Ce chiffre permet à Google de considérer un contenu comme suffisamment fourni pour être pertinent. Cela permettra d’amorcer votre SEO.

 

Google a récemment mis en place un algorithme qui a pris le nom de Rank Brain dans la communauté des consultants SEO. Cet algorithme permet à Google de ne plus s’intéresser aux pages qui suroptimisait des mots-clés. Dans notre exemple, vous auriez tendance à faire en sorte que les mots-clés « formation », « sst » et « lyon » apparaissent le plus de fois possible ! La mise à jour Rank Brain est capable de chercher d’autres mots-clés intéressants à proposer autour de la thématique. Il est donc important de ne pas utiliser que les mots-clés visés dans le contenu. Pensez à utiliser les mots-clés qui pourraient tourner autour de la thématique. Nous vous conseillons d’utiliser l’outil YourText.Guru pour optimiser votre contenu. Il analyse les autres pages qui se référencent bien sur la requête que vous ciblez et vous propose des mots-clés à faire apparaître.

 

Vous pouvez dès lors utiliser l’outil pour optimiser votre contenu et viser un niveau d’optimisation de 100%.

 

Renforcer l’autorité de votre nom de domaine via le netlinking

Maintenant que vous avez un site Internet qui a une arborescence claire et facilement compréhensible par Google, et que vous avez un contenu complet et optimisé pour les mots-clés, il est temps de faire découvrir au monde votre page.

 

Google considère qu’un site a de l’autorité s’il reçoit des liens. En effet, Internet n’est rien d’autre qu’un ensemble de pages qui reçoivent des liens les unes vers les autres. Plus une page en reçoit, plus elle aura d’autorité. Il est logique que le Figaro reçoive plus de liens sur sa page d’accueil que le blog du journal de votre ancienne école. Ainsi Google met plus en avant les pages qui ont de l’autorité.

 

Dans cette troisième partie, nous allons avoir pour objectif de générer des liens vers votre site Internet. L’objectif est d’avoir un maximum de liens qui pointent sur votre page d’accueil et sur les pages qui vous intéressent. Il est cependant important de préciser qu’il existe plusieurs types de liens. Les dofollow et les nofollow. Les dofollow renforcent le SEO. Les nofollow ne servent à rien en SEO. Ces derniers existent car ils permettent de faire un lien vers un site Internet sans renforcer son autorité. S’il n’existait pas, tous les petits malins iraient sur la page Wikipédia de leur thématique et feraient un lien vers leur site Internet. Wikipédia deviendrait alors une machine à liens qui serait alors illisible. C’est pour cela que les liens nofollow ont été mis en place : pour que les consultants SEO ne perdent pas leur temps à spammer les sites Internet pour obtenir des

 

Par défaut un lien est dofollow. Pour reconnaître un lien nofollow, il suffit de faire clique droit dessus, puis de cliquer sur « inspecter l’élément ». Vous aurez alors accès au code du lien. Si vous voyez écrit « nofollow », c’est que le lien est nofollow. Sinon, c’est que c’est bon ! liens.

 

Comment générer des liens dofollow dans ce cas ? Demandez à vos partenaires ! Ils ont des sites, pourquoi ne pas faire un lien vers votre site. Vous pouvez également proposer de l’échange de liens avec d’autres organisations. Les liens peuvent également être achetés. Il y a des plateformes comme Boosterlink qui vous permettront d’obtenir vos premiers liens dofollow à partir de 5€ le lien. Vous pouvez également créer des sites Internet de manière à créer vos propres liens. Faites preuve de créativité pour réussir à construire des liens.

 

Retenez que l’important dans le netlinking est d’avoir de la di-ver-si-té. Il vaut mieux avoir un lien depuis 1000 sites que 1000 liens depuis un seul site.

 

Le mot de la fin

Si vous ne devez retenir que 3 choses de cet article, c’est que les 3 meilleurs leviers à exploiter pour optimiser votre SEO sont :

  • La structure de votre site Internet

  • Le contenu

  • Le netlinking pour renforcer votre autorité

Une fois que vous avez fait un travail massif sur ces trois piliers, vous pouvez améliorer d’autres axes.

 

 

Cet article a été réalisé par notre invité William Palandre de www.htw-marketing.com

Découvrez nos autres articles