Référencement

Zoom sur les rich snippets

Dans la famille des termes barbares du web je voudrais… les rich snippets ! On pourrait le penser mais non, les rich snippets, sous leurs airs un peu geeks sont en fait très simples à comprendre. Pilot’in vous explique !

Qu’est-ce que les rich snippets ?

Dans un web dont les données sont de plus en plus structurées, Google a lancé en 2009 la notion de rich snippets, permettant d’afficher dans les résultats de recherche certaines données sémantiques supplémentaires.

Ces données s’affichent de manière à compléter des indications classiques comme le titre et la description et peuvent correspondre à des informations variées et pertinentes sur le contenu de la page. Le site de cuisine Marmiton présente un bon exemple de l’utilisation des rich snippets en affichant directement photo, note, avis et durée de réalisation d’une recette :

rich-snippets-pilotin

Schema.org

Au fil des années, le nombre de rich snippets gérés par Google n’a jamais cessé de croître afin de s’adapter à de nombreux sujets comme les auteurs, les événements, les produits… C’est finalement en 2011 et non sans surprise que le concept s’ouvre aux principaux concurrents de Google avec la mise en place de Schema.org, une association commune entre Google, Yahoo, Bing et Yandex (un moteur de recherche russe) pour l’uniformisation des données structurées.

L’initiative a donné naissance à un schéma commun de balisage au format RDF permettant aux robots de moteurs de recherche une meilleure analyse de l’information et ainsi traiter correctement les données en question, pour établir à terme des relations entre elles. Ainsi, pour mettre en place ce système de rich snippets, il suffit donc de se rendre sur le site Schema.org afin de récupérer les balises à intégrer dans le code de votre site web.

Impact sur le référencement

Google n’a jamais annoncé officiellement que l’utilisation des rich snippets avait un impact sur les résultats de recherche. En 2014, une étude de Searchmetrics a pourtant démontré que les sites exploitant ces solutions avaient un gain de quatre positions en moyenne. Mais la corrélation avec l’utilisation des rich snippets reste floue, d’autant que seul 0,3 % des domaines utilisent actuellement les spécifications de Schema.org.

L’enjeu se joue finalement sur le gain possible du taux de clics, ainsi que les aspects ergonomiques apportés par l’usage des rich snippets, permettant un affichage segmenté et amélioré. Résultat : l’attention de l’utilisateur est augmentée.

Sources : SearchMetrics, VerveSearch

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono