Site Web

GIFs et sites web : utilisations et évolutions

Avec l’annonce de la mort du format Flash au 1er septembre prochain, le GIF est pointé du doigt en tant que potentiel remplaçant. Ces dernières années, le format à connu de nouvelles heures de gloire et révolutionne la communication web. Pilot’in fait un retour sur son histoire et ses évolutions.

Le Graphics Interchange Format, plus connu sous l’acronyme GIF est un simple format d’image en couleurs. Il a été crée par Steve Wilhite au sein de l’entreprise Compuserve, en 1987. Le GIF permet de stocker plusieurs images dans un même fichier pour créer une animation légère pouvant être repassée en boucle. Il utilise 256 couleurs et permet de charger des images transparentes.

Histoire du GIF

vieux-gif-entreprise

Le GIF connaît ses heures de gloire dans les années 90. Qui ne se souvient pas des innombrables bannières, illustrations et images scintillantes d’alors ?

Alors que les entreprises en usent pour les bannières et loaders de leurs sites web, les internautes inondent leurs profils MySpace et pages Skyblog de GIFs en tout genre. De plus en plus, l’esthétique du GIF devient synonyme de kitsch et tape-à-l’oeil.

Les formats PNG et Flash ont contribué à le faire disparaître de la circulation sur Internet. Le premier permet d’afficher des images gérant plus de couleurs, notamment les dégradés. Le Flash de son côté, propose des possibilités d’animation largement supérieures au GIF. Dévalué, cantonné à l’univers du kitsch, le GIF disparaît progressivement des sites web.

Longtemps considéré comme ringard, le GIF connaît aujourd’hui de nouvelles heures de gloires. Il est présent sur les blogs que vous regardez, les sites Internet, vos mails…

Depuis 2006, le GIF est tombé dans le domaine public. Avec l’avènement des logiciels éditeurs d’images comme Photoshop ou Gimp, ce format peut être crée par tout le monde rapidement et facilement. Il véhicule une animation amusante qui parle aux internautes. Quoi de plus normal alors, qu’il connaisse un glorieux renouveau ? Aujourd’hui, de nombreux blogs fleurissent à son effigie et les secteurs de l’art, de la mode et du design en sont friands.

Quelles utilisations professionnelles ?

Art et mode : festival et cinématographe

Dans le monde de l’art, le GIF a inauguré son premier festival : “Born in 1887 : the animated GIF”. Les 40 GIFs présentés étaient réalisés par des artistes venants de différents domaines artistiques. Également au début 2014, la Saatchi Gallery à Londres, une des galeries les plus influentes dans le monde de l’art contemporain, s’est associée à Google+ pour lancer un concours de photographie en mouvement le “Motion Photography Price”.

Le cinématographe, une des évolutions du GIF, montre des photographies où seul un élément de la scène se meut. Le monde de la mode s’est rapidement approprié le format ce format pour la mise en valeur de son univers.

La multiplicité des approches dénote des potentialités offertes par le format GIF en termes de narration, de concept et d’esthétique. Poétique, critique et créatif, il ouvre des possibilités vers une nouvelle forme d’art à mi-chemin entre la photo et la vidéo.

Design et Internet : une nouvelle façon de communiquer

Les agences de communication utilisent aujourd’hui le GIF aussi bien dans les présentations de maquettes de sites web aux clients que dans les visuels de campagnes. On peut le retrouver dans des présentations de sites, d’applications, dans le motion design, ou encore le webdesign. Le format GIF peut être utilisé en UI design pour réaliser des infographies et tout élément graphique. Pour l’UX design, c’est un formidable outil qui illustre à merveille les maquettes, prototypes et wireframes.

Plus évolué qu’il y a 20 ans, le GIF est aujourd’hui utilisé pour montrer l’essentiel d’un moment ou d’une action. On l’utilise pour des films, des séries, des situations humoristiques, pour commenter et faire sourire. Accompagné d’un court texte, il rejoue en boucle le moment clé d’un film de manière silencieuse et hypnotique. De nombreux sites web et blogs se servent aujourd’hui du GIF pour raconter une anecdote ou une histoire.

Face à cet engouement de la part des internautes, les deux plates-formes de réseaux sociaux Facebook et Twitter ont ré-autorisé l’utilisation des GIFs.

GIF et publicité

NETFLIX_Youpi_FR

Le GIF est vecteur de publicité et place les créations dans un univers fantasmagorique repoussant les limites temporelles d’une photographie. Ainsi, l’agence Ogilvy & Mather Advertising et le service de streaming Netflix ont inauguré la première campagne de communication au format GIF.

Le principe, des panneaux d’affichage présentent des GIFs contextualisés en temps réel pour offrir un message pertinent à l’audience. Un premier jour de soldes ? Vous verrez apparaître un GIF Walking Dead vous incitant à rester chez vous, loin de la foule prête à tout pour obtenir la dernière paire d’escarpins en pointure 38. Un weekend de farniente ? C’est The Mentalist qui va s’animer pour vous proposer de passer votre temps libre à regarder la série.

Baptiste Clinet, Directeur Executif de l’agence Ogilvy, déclare au sujet de la campagne que “Les GIF communiquent des émotions et des messages au travers de scènes amusantes. Nous avons donc pensé qu’il serait parfait de lier les contenus de Netflix aux émotions, aux intérêts et aux comportements des personnes afin d’intégrer le message de la marque dans la vie des consommateurs. Etre pertinent était le point clé et tout le monde adore voir ses contenus préférés”.

Débat sur le GIF

Ce grand débat déchire depuis longtemps le monde du web : le GIF se prononce-t-il “jif” ou “guif” ? La controverse anime la toile et le nombre de sites et de vidéos à ce sujet se multiplient. Les partis alimentant la discussion à grand renfort… de GIFs !

Wilhite, créateur du GIF est intervenu pour éclaircir l’énigme : “L’Oxford English Dictionary accepte les deux prononciations. Ils ont tort. Cela se prononce ‘jif’. Fin de l’histoire”, a-t-il déclaré.

nemo-article-gif-pilotin

Sources : Webmarketing, Nsfwcorp, Atchik-Services, WebdesignersTrends

 

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono