La Méthode Agile, une autre approche de la gestion de projet

par | 22 juillet 2014 | Site Web



Très en vogue actuellement dans les agences web, la méthode agile est une méthode de gestion de projet qui présente de nombreux avantages par rapport à une gestion de projet classique.

Gantt, Pert et autres noms barbares

La gestion de projet, en théorie, regorge de techniques très pratiques pour mener un projet de bout en bout. Il convient tout d’abord de faire une liste exhaustive des tâches qui seront à effectuer tout au long du projet. A cette liste vient s’ajouter un planning : chaque tâche doit être réalisée en un temps précis afin de pouvoir passer à la suivante. Avec ces listes de tâches, le chef de projet réalise des diagrammes de Pert et de Gantt ainsi qu’un organigramme des tâches pour planifier au maximum son projet, en pensant que cette planification lui évitera toutes sortes de retards et aléas de la part des prestataires.

La fin du sacro-saint cahier des charges

L’approche traditionnelle de la gestion de projet fait la part belle au cahier des charges, qui recense de façon exhaustive toutes les spécifications du produit dans les moindres détails. Le cahier des charges pose un cadre strict et définit les obligations mutuelles qualité/coût/délais. Une fois validé, en amont du développement, peu de place est laissée pour le changement. La relation entre le client et le prestataire tourne alors autour d’un contrat qui les unit.

Le prestataire travaille ensuite de son côté pendant des mois, et une fois le travail terminé, le donneur d’ordre n’est pas toujours satisfait, ce qui n’est pas étonnant. En effet, la rigidité du cahier des charges ne permet aucune remise en question et bloque certaines évolutions du projet.
En conclusion, le cahier des charges est centré sur des clauses contractuelles plutôt que sur la satisfaction des besoins du client. Or, il arrive que certaines spécificités prévues dans le cahier des charges se révèlent inutiles en cours de route et que d’autres soient découvertes par l’équipe, sans qu’elle puisse les proposer au client.

 

 

La méthode agile, nouvelle approche de la gestion de projet chez Pilot'in

 

 

La méthode agile en quelques mots

Lorsqu’on développe un produit selon les principes de la méthode agile, il convient de ne pas planifier toutes les étapes du projet de manière exhaustive à l’avance car cela est contre-productif.
Chaque projet présente immanquablement des aléas et des retards qui génèrent une frustration ainsi qu’une perte de temps lorsque toutes les étapes du projet sont fixées. Ainsi, la méthode agile préconise de ne pas fixer tous les objectif dès le début d’un projet. Mieux vaut fixer les objectifs à court terme. Le projet démarre rapidement et l’équipe s’adapte à mesure que le projet avance.

Lorsqu’un objectif est atteint, on passe au suivant et ainsi de suite jusqu’à atteindre l’objectif final. Il convient de mettre en place des cycles courts. On découpe le projet en petits blocs et à chaque début de cycle, on se concentre sur ce qui est essentiel.
Dans cette réflexion globale, on pense en terme de « produit » et non de « projet », en effet c’est bien un produit qu’on développe. Le produit doit être le centre de l’attention.
En début de projet, on dresse une liste des fonctionnalités du produit, sans rentrer dans les détails comme on pourrait le faire avec un cahier des charges très fourni. L’équipe peut ainsi estimer le budget de chaque fonctionnalité, et donc le budget global du développement du produit.

 

 

 

La méthode agile, nouvelle approche de la gestion de projet chez Pilot'in

 

 

 

Le client au centre de l’attention

Par ailleurs, la méthode agile suppose une plus grande implication du client tout au long du processus de développement, ainsi qu’une meilleure réactivité de l’équipe de prestataires. Le client étant impliqué dans la réalisation du projet, l’équipe obtient un feedback permanent ainsi qu’une validation du donneur d’ordres à chaque étape du développement.
L’équipe peut ainsi lui soumettre des changements, même tardivement, car cela permet de faire évoluer son projet et donc de l’améliorer. Cela permet également d’éliminer les mauvaises idées lancées en début de projet. De plus, il existe moins de risques de dérive par rapport aux souhaits du client.

Collaboration et remise en question avant tout

La méthode agile est fondée sur les 4 valeurs suivantes : équipe, application, collaboration et acceptation.
L’implication de l’équipe dans le projet doit être totale. Cette dernière se doit d’avoir une bonne relation avec le donneur d’ordres car elle est amenée à travailler avec lui directement. Elle doit réagir rapidement face aux changements et faire preuve d’adaptabilité et de souplesse dans son travail. Elle doit être capable de se remettre en cause et être en perpétuelle évolution. Elle doit également faire preuve d’une grande autonomie.
Tous les jours, l’équipe doit faire un point rapide sur ce qui a été fait la veille, ce qui va être fait dans la journée et sur ce qui peut éventuellement bloquer les membres.
Ce type d’organisation est bien entendu plus facile à mettre en place dans une petite structure.

La gestion de projet chez Pilot’in

Chez Pilot’in, nous essayons d’appliquer les principes de la méthode agile à nos projets, dans la mesure du possible. Nous prenons bien sûr en compte les désirs du client ainsi que les contraintes de budget et de délais. Toutefois, nous préférons ne pas tout planifier à l’avance ; bien souvent le besoin ne s’en fait pas ressentir.
Nous travaillons avec des outils de gestion de projet qui permettent aux prestataires, clients et chefs de projet d’être en relation directe et de pouvoir suivre l’évolution du projet en temps réel. Il y a donc un suivi constant du donneur d’ordre et du chef de projet sur les tâches du développeur, tout en évitant un échange de mails constant des plus chronophages.
Nous nous concentrons au maximum sur le produit en lui-même et non sur le projet ou la façon de le mener. Le client est au cœur des échanges et son avis fréquemment sollicité, afin d’obtenir un produit final au plus près de ses attentes. La méthode agile est notre botte secrète pour rendre les clients heureux !

Focus sur les outils de la gestion de projet web

Voici à présent un petit récapitulatif des outils que nous utilisons au quotidien pour la gestion de projet en méthode agile :
ProofHub : un outil très utile à l’échelle macro qui permet d’avoir une bonne vue d’ensemble de l’avancement d’un projet.
Trello : s’applique parfaitement à un projet en méthode agile sur le long terme. Basé sur un système de “drag & drop”, les utilisateurs déplacent leurs tâches dans différents tableaux (à faire, en cours, à vérifier, fait). Cet outil permet au client de nous faire part des bugs ainsi que de ses observations, que nous prenons ensuite en compte.
Dropbox : idéale pour le partage de documents avec les free-lances et les clients, la Dropbox permet de ne pas s’envoyer les documents par mail en permanence.
– Google Drive : cet outil permet l’édition de documents en ligne et en temps réel par plusieurs utilisateurs à la fois, très pratique pour éviter les doublons ou les copies en conflit.
We Transfer et Infinit pour le transfert de documents lourds. La version gratuite de We Transfer permet de transférer jusqu’à 10 Go par fichier et l’inscription n’est pas obligatoire. En ce qui concerne Infinit, le poids des fichiers n’est pas (encore) limité, en revanche l’installation du logiciel est obligatoire.

 

Sources :

AgilisteLe Journal du NetCellenzaAloha Coaching

 

Découvrez nos autres articles