Outils digitaux

Votre stratégie d’entreprise en cinq étapes

La priorité n’est pas de développer votre stratégie d’entreprise globale. Non, la vraie priorité est de forger votre stratégie d’entreprise dans son environnement digitalisé. Il y a trois étapes préalables à cette stratégie d’entreprise digitale :

 

  • Faire une stratégie de marque,
  • Établir quelles sont les stratégies commerciales, marketing, financières et RH,
  • Le mélange de tout cela aboutit à une stratégie digitale.

 

Après avoir procédé à ces différentes étapes, Frédéric Pichon, expert chez Egnoka Stratégie, suggère de mettre en place un plan d’action.

 

Som-mer :

 

  • Commencer par un bilan pour créer une bonne stratégie d’entreprise
  • Pourquoi établir une stratégie digitale sur cinq ans ou plus ?
  • Quelles sont les étapes à suivre pour mettre en place la bonne méthode ?
  • Les 7 leviers de développement impactés par une stratégie d’entreprise
  • Comment garantir le succès de votre stratégie d’entreprise ?

Une bonne stratégie d’entreprise commence par un bilan

 

Tout d’abord, demandez-vous où vous en êtes dans votre business et quelles sont vos attentes.

 

  • Quelle est votre vision des choses à moyen terme et à long terme ?
  • Quel est votre objectif, votre raison d’être ?

 

Votre réponse deviendra le fil d’Ariane de vos futures actions. Cette étape franchie, déterminez ce qu’il faut mettre en place pour atteindre ces objectifs.

 

D’une manière générale, il est recommandé de “faire mijoter à feu doux” selon l’expression des experts. En d’autres termes, il ne faut pas être trop pressé et réfléchir longuement à la question.

 

Cette stratégie vous permettra indéniablement de fluidifier la communication et de rendre vos équipes plus efficaces. À l’instar d’un voyage en bateau ou d’un saut d’obstacle en équitation, fixez votre regard sur les objectifs, afin d’aller plus facilement dans la bonne direction.

Attention tout de même à ne pas faire de confusion : une stratégie et un objectif sont deux concepts différents. En effet, la stratégie est le moyen d’atteindre un objectif.

 

L’espace-temps idéal pour une stratégie est de cinq ans. Pourquoi cela ? Comment faire alors que vous avez déjà bien du mal à prévoir votre CA sur six mois ? C’est ce que nous allons voir.

 

Pourquoi établir une stratégie digitale sur cinq ans ou plus ?

 

Premièrement, considérez que les clients sont extrêmement volatiles. Ils vont et viennent. Il faut, d’après les experts, trois ans pour se constituer une clientèle solide. C’est le temps nécessaire pour monter une entreprise viable et créer des relations professionnelles solides.

Il est important de faire ses prévisions sur une durée supérieure à 12 mois.

 

En effet, au bout d’un an, une entreprise s’inscrit dans une certaine continuité. À partir de cinq ans, l’entrepreneur peut commencer à affirmer sa personnalité. Il s’affranchit des contraintes à court terme. En agissant ainsi, vous ne reportez plus ces tâches et ces actions à “plus tard, quand j’aurai…”. Vous agissez dans l’instant, en vue de réussir votre avenir.

 

Prenons un exemple. Vous recrutez un manager-clé. Il s’écoule six mois entre le moment où vous décidez de le recruter et le moment où il entre dans la société. Il faut compter douze mois supplémentaires pour qu’il soit pleinement opérationnel. Si au contraire, vous aviez une vision à long terme, vous auriez démarré le processus d’embauche plus tôt et donc gagné du temps.

 

En adoptant la bonne approche, vous allez adopter une vision sur le long terme. Cela vous apportera beaucoup plus.

Autre exemple. Entre le moment où l’on fait un plan de financement et le moment où l’on perçoit effectivement l’argent, il se passe plus de 18 mois. Mais vous voyez sur le long terme, donc vous passez à l’action.

 

Il est important, comme on dit, de sortir le nez du guidon et de regarder droit devant. La preuve la plus flagrante concerne les retours de votre expansion à l’internationale. Dans ce cas de figure, l’entreprise met entre 38 et 48 mois à percevoir un bénéfice.

Recevez les Pilo’tips,

une astuce digitale chaque semaine !

Profitez-en, c’est gratuit 😉

Comment faire ?

 

Là encore, il y a plusieurs étapes pour mettre en place une stratégie de marque. Commençons par faire un diagnostic.

 

1. Poser les bases de votre stratégie d’entreprise grâce à un bilan

 

Identifiez vos forces et vos faiblesses. Repérez vos domaines d’excellence et les domaines où la vigilance doit être au rouge.

 

  • Le potentiel de l’entreprise est-il maximal ou est-il possible de le développer ?
  • Quels sont les objectifs personnels du dirigeant ?

 

Vos compétences maintenant diagnostiquées, il est temps de s’intéresser à l’environnement.

 

  • Quels sont les opportunités et les effets de leviers propres au secteur d’activité ?
  • Quels sont les risques et les contraintes ?
  • L’écosystème est-il favorable à votre produit, à sa fabrication et à sa distribution ?

 

Tous ces points doivent être éclaircis afin de mieux cerner votre point de départ, et ainsi, mieux viser votre destination.

 

Le diagnostic définit les enjeux de développement, anticipe l’évolution de l’entreprise dans son environnement. En bref, il permet de mieux comprendre ce qui se joue autour de vous. Enfin, vous trouverez peut-être des leviers de croissance que vous ne connaissiez pas jusqu’alors.

 

2. Formaliser la vision d’entreprise à long terme

 

Le plus simple est de faire ses plans sur 10 ou 15 ans. Cela permet de définir plus facilement les objectifs et la vision d’avenir de la société à moyen terme.

 

Illustrons avec une entreprise suisse qui travaille dans l’événementiel grand public avec un CA de 2 millions d’euros. Le dirigeant se voyait leader mondial de son secteur. Il a tout mis en œuvre pour y parvenir. 14 ans plus tard, la société enregistrait 800 millions de CA à échelle mondiale.

 

L’important est de donner du sens au projet digital et de prendre du plaisir à le faire.

 

3. Définir les objectifs à moyen terme

 

Prenons cette fois l’exemple d’un coureur. Il prévoit un marathon et fait son maximum pour y parvenir. De ce fait, il développe une volonté profonde d’arriver à ses objectifs. Ces derniers ont une échéance claire : la date du marathon. Le sportif ne se lève pas un beau matin, bien décidé à courir le marathon. Non, il se prépare en vue de le gagner. Et c’est toute la différence.

 

À court terme, il fera d’abord 15 kilomètres, puis 35 à moyen terme, pour finir par les 42 kilomètres réglementaires. Dans votre entreprise, les choses doivent se passer de la même manière.

 

Dans une entreprise, anticiper permet de voir venir d’éventuelles crises et de s’organiser. Saviez-vous que courant février 2022, le prix du papier avait augmenté de plus de 40% ? Le fait d’avoir regardé à moyen terme permet aux dirigeants d’imprimerie de prévoir un stock conséquent de papier et d’enveloppes afin de rester compétitifs le temps que la crise se tasse. Ils seront donc avantagés par rapport à leurs concurrents, qui ont fait l’erreur de garder la “tête dans le guidon”.

 

4. Stratégie d’entreprise : déterminer le cap stratégique et le scénario de croissance

 

Rassurez-vous. Poser un cadre stratégique ne limitera pas vos manières d’atteindre votre objectif. Au contraire, cela vous permettra de refuser des opportunités qui ne seront pas bénéfiques à l’entreprise. La plupart du temps, les opportunités sont bonnes. Encore faut-il être en capacité de les concrétiser. Il arrive que les opportunités soient mauvaises et non rentables. L’important est de toujours garder son objectif à l’esprit. Cette mission me permet-elle d’aller où je veux ? Ou au contraire, m’emmène-t-elle à l’opposé ?

 

Il est fortement conseillé d’établir plusieurs scénarios, afin de ne pas être pris au dépourvu. En cas d’échec du plan A, il est ainsi plus simple de se retrancher sur un plan B.

 

Admettons que vous créez des sites web. Vous êtes formé sur WordPress et parvenez à obtenir d’excellents résultats par ce biais. Votre objectif est donc de devenir les meilleurs sur WordPress. Tout ce qui ne vous permet pas d’y parvenir doit être écarté. Vous prévoyez bien sûr un hébergement de secours, ainsi que des formations continues de vos équipes au digital. De cette manière, vous n’êtes jamais pris au dépourvu, toujours efficace et productif.

 

5. Les phases opérationnelles d’une bonne stratégie d’entreprise

 

Nous avons évoqué les cinq étapes précédant une bonne stratégie d’entreprise. Il est temps de passer aux choses concrètes et d’agir.

 

Les 7 leviers de développement impactés par une stratégie d’entreprise

 

Tout d’abord, il est important de bien structurer votre stratégie. La réflexion ne suffit pas. Il faut pouvoir le mettre en œuvre. Comment traduire sa stratégie d’entreprise en plan d’action opérationnel ? En impactant :

 

  • La gestion de votre entreprise (qui fait quoi entre le gérant, son adjoint…),
  • Le financement anticipé de la croissance (comment vais-je financer mon plan d’action ?)
  • La prévision de votre action commerciale, qui induit une certaine rigueur et de la productivité),
  • L’adaptation du marketing opérationnel (au service du commercial),
  • La stratégie de marque, qui implique une bonne stratégie de communication,
  • Les ressources humaines (recruter, motiver et fidéliser vos collaborateurs),
  • La transformation digitale de ma stratégie d’entreprise.

 

Il est important de traiter ces leviers stratégiques les uns après les autres et dans l’ordre. Tous doivent vous permettre d’atteindre votre objectif. Ils sont une accumulation de moyens, d’outils, au service de l’enjeu de business de la société. Tout ce que vous mettez en place doit aller dans ce sens. Restez cohérent et logique dans votre stratégie d’entreprise.

 

Mettre en place des chantiers de transformation pour concrétiser la stratégie d’entreprise

 

Les plans d’action sont la colonne vertébrale de vos chantiers de transformation. Un tableau de bord est essentiel pour vérifier les évolutions en temps réel et rectifier le tir si besoin.

 

Nous vous alertons toutefois sur le fait que les PME et les TPE souffrent beaucoup du manque de communication interne. Les outils collaboratifs comme Bitrix sont idéaux dans le digital. En communiquant mieux, vous augmentez l’engagement de vos équipes, qui sont fières de participer à un projet dont elles comprennent les tenants et les aboutissants. Cela entraîne une nouvelle forme de productivité et de l’enthousiasme qu’il n’y avait peut-être pas avant.

 

La communication et le bien-être au travail sont donc inhérents à la réussite de votre stratégie d’entreprise (+36% de productivité tout de même !).

 

En bref, il y a cinq étapes majeures à l’élaboration d’une stratégie d’entreprise :

 

  1. Diagnostic,
  2. Vision, à moyen ou long terme,
  3. Formalisation de la stratégie générale,
  4. Plans d’action,
  5. Pilotage et mise en œuvre.

 

Si vous avez été efficace en amont, la stratégie découle automatiquement et vous serez en mesure de multiplier par trois votre chiffre d’affaires.

Il est important de rester cohérent. Donnez un cadre stratégique à votre stratégie de communication. Ce cadre stratégique sera au service de la marque et du développement de l’entreprise.

 

Renforcez votre notoriété, votre image, votre identité, soulignez vos différences. Cela augmentera votre légitimité et par extension, la fidélité de la cible.

Derniers conseils pour garantir le succès de votre stratégie d’entreprise

 

Nous vous recommandons vivement de formaliser votre stratégie par écrit. Elle est ainsi opposable, et donc améliorable. Vous pouvez aussi protéger juridiquement votre marque, en définissant un nom de domaine, une signature et son identité globale. Cela augmentera la force de votre positionnement.

 

Ensuite, valorisez votre notoriété et votre identité globale de votre marque, qu’elle soit physique ou numérique. Il s’agit ensuite de souligner votre expertise, votre légitimité, en obtenant l’aval de scientifiques, en prouvant les bénéfices de votre produit par des chiffres.

L’objectif n’est pas forcément d’être leader, mais d’être référent. Il n’est pas utile d’être le plus grand pour être interrogé au sujet d’une thématique que l’on maîtrise. Le must est là : devenir la référence dans un domaine particulier.

 

Intéressez-vous également à la fidélisation de vos clients. Vous travaillez avec du B2B ? Pourquoi ne pas étendre au B2C, ou inversement ?

Les valeurs sont aussi une piste à creuser. Elles se travaillent sur le long terme, contrairement aux produits, qui ont une courte durée de vie. Cela nous amène à vous conseiller de créer un fort lien relationnel avec votre cible. Les réseaux sociaux sont un outil tout trouvé pour y parvenir. Déterminez quels sont les réseaux préférés de vos clients et rendez-vous incontournable. Tout cela fait partie de votre stratégie digitale.

 

Vous devez mettre en valeur votre éthique, et encore une fois, être cohérent. Vous ne pouvez pas prôner la préservation de l’environnement et la protection des animaux, tout en portant de la fourrure lors d’une interview professionnelle. Dans une même optique, vous devez uniformiser votre identité numérique, la rendre propre et toujours, l’orienter dans une direction préétablie : la stratégie d’entreprise que vous avez élaborée.

Si vous souhaitez développer la stratégie d’entreprise au niveau digital, n’hésitez pas à contacter les marins Pilot’in. Notre abordage est à votre disposition pour vous donner des stratégies personnalisées en accord avec vos objectifs professionnels.

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono