Webmarketing

Livre Blanc Pilot’in sur l’Inbound Marketing

La transformation digitale, comment devenir de véritables médias?

 

Depuis la numérisation de l’information, la transformation digitale n’est plus une tendance. Elle est devenue un mode de vie pour une entreprise désirant poser sa marque et développer son image sur le web. L’impact du digital touche tous les secteurs d’activité quelque soit la taille de l’entreprise, son environnement professionnel et sa localisation. La transition vers les supports numériques ne se joue plus d’une simple inscription, il ne suffit plus d’être présent sur les différentes plateformes digitales. Pour répondre aux enjeux de performance, l’efficacité d’une stratégie digitale doit répondre à des besoins précis pour améliorer sa performance de façon pérenne. Quelles que soient les conditions de navigation, pour se repérer en mer et à toutes les allures, il faut savoir d’où vient le vent, ralentir et quand accélérer.

 

Face à une présence importante des consommateurs sur la toile, la demande des clients est de plus en plus exigeante. Nous vivons aujourd’hui dans un univers hyperconnecté avec + de 2 milliards de personnes connectées à internet. Cette nouvelle forme de communication modifie les comportements de l’utilisateur. Elle est utilisée de tous, à tout moment et n’importe où. La transformation digitale est le passage obligé vers le succès pour atteindre ses objectifs. D’une manière réfléchie au fil de son activité et dans l’esprit du consommateur, une entreprise doit intelligemment utiliser chaque univers comme levier de croissance au cœur de sa stratégie marketing. Les techniques de communication modifient les actions menées sur le marché et la perception du consommateur. Face au défi du monde numérique, la transformation digitale est devenue une étape incontournable pour une entreprise. 

 

  1. Comment devenir de véritable média ?

 

Devenir un véritable média est le fruit de l’expérience, un vrai challenge pour une marque. Le capitaine est le seul maître à bord du navire et toute l’équipe participe selon son expérience, ses capacités et sa motivation. L’entreprise doit mettre en avant les dispositifs nécessaires dans sa stratégie marketing dans le but d’être efficace. À l’ère du digital, les chefs d’entreprise sont incités à s’engager en temps réel pour développer leurs business, ce qui importe aussi à une marque de miser sur une approche futée pour se différencier de la concurrence, de défendre sa réputation. La meilleure stratégie est celle qui vous permet d’atteindre vos objectifs digitaux : renforcer votre image de marque et votre notoriété, fidéliser vos publics et d’en attirer de nouveau, trouver de nouvelles opportunités de revenus.

Le temps est venu de se concentrer sur les actions pertinentes. Le choix des outils digitaux n’est pas la question, mais il faut plutôt se demander, quels sont les dispositifs digitaux adaptés aux attentes de nos cibles ? Quelle stratégie mettre en place pour devenir de véritables médias ?

 

  1. La démarche à suivre

 

Pour intégrer en cohérence votre transformation digitale dans la stratégie globale de l’entreprise, un dispositif digital se réalise en amont. Voici les 10 étapes pour devenir de véritable média dans la transformation digitale.

 

Nos conseils pour construire une stratégie digitale pertinente et atteindre ses objectifs digitaux. (Plan)

 

I.Les flux d’actualités de la communication et l’information 

 

  • De quelle manière une marque peut tirer profit du monde digital ?

 

II. Réfléchir mûrement afin de répondre au mieux aux objectifs définis

 

  • Établir le message à véhiculer – Le Branding

 

 

III. Les actions d’un grand média

 

  • Le Content Marketing ou le Marketing de contenu
  • Un besoin d’être visible sur le net et générer des leads qualifiés
  • Le Social Média Marketing

 

 

  1. Faire de la curation

 

  • Qu’est-ce que la curation de contenu ?
  • Les étapes de la curation
  • Les outils incontournables pour la curation de contenu

 

  1. Assurer un lien permanent entre la communication et le marketing

 

  • Le marketing, c’est quoi ?
  • Et la communication, qu’est ce que c’est ?
  • Le marketing mix

 

 

  1. Coordonner les directions marketing et commerciale

 

  • Le service marketing et le service commercial dans leurs fonctions

 

 

VII. Impliquer le personnel dans la communication

 

  • Pourquoi faire participer le personnel dans la communication ?
  • L’implication du personnel est la clé de la réussite

 

 

VIII. Faire des employés des influenceurs ou embaucher des influenceurs

 

  • De vrais experts communicants
  • Un influenceur pertinent, c’est quoi ?
  • Comment entrer en contact avec les influenceurs ?

 

 

  1. Assurer un bon reporting

 

  • Le reporting, c’est quoi ?
  • À quoi sert le rapport d’activité ?
  • Comment vérifier la pertinence de ses actions ?

 

 

  1. Prendre en compte la responsabilité sociale et environnementale

 

  • Lien social et protection de l’environnement
  • Aborder le sujet des impacts environnementaux des navires de croisière sur les océans

 

 

I- Les flux d’actualités de la communication et l’information

 

Le but de communiquer sous forme de flux dans sa stratégie digitale est de toucher un maximum de prospects pour les convertir en clients. Créer un flux permettra aux usagers, qui reçoivent les messages véhiculés, d’être immédiatement informés des actualités, des nouvelles publications et mises à jour. Chaque diffusion permet à l’éditeur à l’origine du contenu de faire connaître les nouvelles sur son site web à partir des flux RSS, ou un tweet par exemple. Choisi avec soin selon les publics visés, il y a plusieurs moyens de générer un flux à partir des objets connectés. Les plus connus sont : via RSS, depuis un blog, via les pages des médias sociaux, les communautés, et pourquoi pas via des Newsletters. 

 

Les principes des anciennes campagnes de communication sont assez limités et chers, les techniques de communication à l’ancienne sont de plus beaucoup plus difficiles à analyser en terme d’efficacité. Beaucoup de choses ont changé depuis l’arrivée du numérique. Créer, diffuser du contenu sur internet de nos jours est infini. Promouvoir l’image d’une entreprise se fait en temps réel et tout le monde à la possibilité de s’exprimer en ligne. La communication numérique a la particularité de lier directement les messages véhiculés en continu et pousse ainsi à l’engagement du consommateur. 

 

De quelle manière une marque peut tirer profit du monde digital ?

 

Le digital a révolutionné le monde collaboratif entre le vendeur et le consommateur. C’est-à-dire, les bases fondamentales de la communication sont remises en cause vers une vision digitale. Le numérique a mis aux oubliettes certaines pratiques aux engagements non tenus des messages publicitaires, revues de presse, discours, etc. Le numérique est toujours en pleine expansion et il y a du nouveau tous les jours.

 

L’utilité d’une analyse du positionnement

 

Dans une stratégie digitale, l’analyse du positionnement et l’étude de marché d’une entreprise a pour principal objectif de faire l’état des lieux. C’est la meilleure façon de faire le point à différents stades sur son activité, connaître l’offre et la demande dans son environnement. 

 

Prenons comme exemple une compagnie dans la location de bateau. « Click&Boat » est le leader en France de la location de bateau entre particuliers, cette compagnie a su mettre en valeur ses services, son professionnalisme avec +2500 bateaux disponibles dans toute la France. L’entreprise « Globe Sailor » est aussi un acteur majeur de la location de bateaux sur internet. 

Pour assurer un bon positionnement sur son environnement, il est essentiel pour lui de se poser la question : 

À quoi ressemble mon entreprise de location bateau par rapport à Click&Boat ? 

Premièrement, dans l’esprit de ses cibles, l’image de « Globe Sailor » doit être claire et il doit réfléchir objectivement pour réussir dans sa stratégie. Ils s’activent sur la toile en investissant chaque année une somme importante dans le digital. Son positionnement doit être en symbiose avec l’image de son entreprise et le message qu’il véhiculera à travers ses actions. 

En respectant les règles d’un positionnement efficace, c’est-à-dire qu’il faut être crédible par rapport à la concurrence, son authenticité et sa sincérité doivent aller dans le sens d’une vraie démarche globale. Un service particulier axé sur ses compétences ou son savoir-faire qui va au-delà d’une simple stratégie marketing.

 

L’intérêt de mener une réflexion dans son activité est une façon de répondre à de nombreuses questions :

  • Quelle est ma position face à mes concurrents ?
  • Quelles sont mes opportunités qui s’ouvrent avec le numérique ?
  • Mes clients et prospects y sont-ils ? Et dans quels lieux en particulier ? Leur âge, leur milieu

professionnel ?

  • Quels sont leurs usages sur Internet ? Quelles sont leurs motivations ?
  • Quelles sont leurs prises de décision dans leur parcours d’achat et de consommation ?
  • Quels dispositifs utiliser dans les relations directes avec les clients ?
  • Quels sont mes objectifs de part de marché ? Comment procéder ?

 

L’audit technique de votre site internet

 

L’audit technique d’un site web a pour but de rassembler le maximum d’information de votre site internet : l’audit de navigation, l’audit de conversion, l’audit SEO. L’audit technique passe à présent par de nombreux critères pour analyser la qualité du code de votre site, son maillage interne et son maillage externe, sa vitesse de chargement, son contenu, ses mots-clés, etc.

 

Mon but est de me rapprocher de mes cibles

 

Depuis son apparition, le digital a changé le monde du marketing et de la communication. Le chiffre évolue à la vitesse d’un voilier toutes voiles dehors. On a pu constater que le nombre d’objets connectés dépassera bientôt les 67 % dans les grandes villes comme Paris, Marseille ou Montpellier. Plus de la moitié de la population aura un accès privé à internet, une chose à prendre au sérieux. C’est une vraie révolution numérique que les entreprises devraient tirer profit dans la conquête de nouveaux clients.

 

Ces dispositifs digitaux sont les meilleurs moyens pour les entreprises de se rapprocher de ses cibles. Soigner l’image sur internet n’est pas chose facile. Certes, mais encore faut-il savoir bien l’utiliser pour identifier de nouveaux prospects. Réussir dans sa stratégie digital pour capter l’attention des clients nécessite un plan d’action bien ficelé, une approche adaptée à la cible. La mise en oeuvre et le déploiement des salariés, partenaires et sous-traitants, nécessitent du temps et des moyens financiers importants.

 

  1. Réfléchir mûrement afin de répondre au mieux aux objectifs définis

 

Établir le message à véhiculer – Le Branding

 

Afin de répondre au mieux aux objectifs définis, réfléchir mûrement le message à véhiculer est vital. Dans une vision précise du marketing et de la communication digitale, une vraie relation entre une marque et son public demeure essentielle. Le message devrait décrire clairement l’activité de l’entreprise. Le message est l’un des piliers de votre réussite sur internet. En prenant le temps de construire le contenu du message à l’attention du consommateur, il est certain que le contenu définira l’image profonde de votre entreprise. Pour faire plus simple, le branding vise le consommateur dans ses actions et sa façon de consommer sur internet et non pas dans le but de vendre ou de faire de la publicité. Sur les mobiles et sur les réseaux sociaux en particularité, le consommateur achète « intelligemment », il prend le temps de s’informer et d’échanger avant de passer à l’acte l’achat. 

 

Le travail du message crée une relation personnalisée avec les consommateurs. Celle-ci couvre des objectifs de notoriété et de performance à l’image de l’entreprise. Il faut adapter son discours ainsi que son contenu.

 

  1. Véhiculer les valeurs positives de votre entreprise, la compréhension de vos activités.
  2. Établir un message qui véhicule les valeurs de sa marque par rapport à la concurrence
  3. Déterminer les caractéristiques de vos services et produits.

 

III. Les actions d’un grand média

 

Le Content Marketing ou le Marketing de contenu

 

Afin de toucher l’attention du consommateur, le concept du Content Marketing a pour objectif d’attirer les clients potentiels avec du contenu à forte valeur ajoutée. Un moyen pour une entreprise de donner une vision et aide le consommateur dans sa prise de décision. Cela consiste à créer, mettre en ligne un contenu informatif, pertinent et qualitatif.

 

Reprenons l’exemple de « Globe Sailor », elle n’est pas la seule compagnie, mais plusieurs start-ups se disputent le marché. L’objectif est d’être pertinent et efficace dans sa stratégie digitale. Les outils digitaux tels que les sites, les blogs et les microblogging, sont les plateformes que cette compagnie utilise pour acquérir une audience. Elle prendra le temps de présenter ses activités. 

Voilà qu’un nouveau bateau vient d’être mis à flot. Pour que cette pratique reste toujours un plaisir pour les loueurs, « Globe Sailor » mettra en oeuvre toutes les actions nécessaires pour faire connaître le voilier. 

Sur le site et le blog, on y trouvera une présentation de la flotte, une fiche technique, état de la moteur, niveau literie, ses équipements au niveau confort, accessoires ainsi que les particularités en tout genre. Une manière de présenter et diffuser quelques images du bateau en publiant un article sur le site et le blog. Ensuite, le contenu sera partager sur les différentes plateformes digitales (Google +, ou le célèbre Facebook). De cette manière, la compagnie envoie clairement un contenu pertinent parfaitement compris par les internautes.

 

Le contenu est complémentaire avec le référencement de votre site, il est le SEO Friendly, un terme marketing que les professionnels (Digital Strategist) utilisent souvent. Cela conduit directement à une conversion, une expérience de consommation positive. C’est un facteur clé de succès pour devenir un véritable média.

 

– Il faut être en mesure de fournir des informations claires, cohérentes et fiables à ses clients.

– Définir le type de contenu qui convient à ses objectifs et à ses consommateurs.

– Diffuser et entretenir la culture de son domaine d’activité par la création de contenus stratégiques.

 

Un besoin d’être visible sur le net et générer des leads qualifiés

 

Le référencement naturel est la première solution pour qu’une entreprise gagne une visibilité de son site web sur la toile. C’est un moyen pour générer un trafic ciblé depuis le site. L’objectif du référencement est de faire gagner une place sur les moteurs de recherches comme Google, le nº 1. Un ensemble de pratique qui permet de générer du trafic qualifié sur votre site internet, de générer plus de leads, et de convertir vos visiteurs en clients.

 

Le référencement payant ou SEM (Search Engine Marketing) a pour objectif de viser les internautes à partir d’une sélection de mots clés ciblés. Cette pratique est traduite comme un système d’enchères au besoin de se positionner immédiatement, mais sous forme de lien sponsorisé. Le référencement payant peut contribuer avec le référencement naturel bien évidemment.

Le Social Média Marketing

 

Interagir sur les réseaux sociaux est devenue une priorité pour une entreprise. Non seulement, cette pratique permet à une entreprise d’augmenter le nombre de ses contacts ciblés, mais c’est une opportunité de veiller sa réputation. C’est un véritable révélateur de besoins d’être réactif.

 

Mais quel réseau social choisir pour mon entreprise ?

 

Pour mettre en valeur sa stratégie Social Media, les médias sociaux comme Twitter, Facebook, instagram, Pinterest et Google+ sont incontournables. Ils offrent une vision plus précise pour poster, partager du contenu, des photos, des vidéos, des fichiers. Un moyen de communiquer et de dialoguer en interaction entre la marque et les internautes.

 

Premièrement, il faut être actif de façon pertinente sur « Facebook », ce qui permettra de générer de l’audience la plus large possible. Le contenu doit être qualitatif et riche : vidéo, infographies, … Une accroche doit être bien écrite, cela garantit l’engagement assuré aux yeux des consommateurs.

 

En deuxième temps, Google + est vivement recommandé pour renforcer sa position sur les réseaux sociaux. Une nouvelle donne que Google vient de mettre en place, My Business est recommandé pour les business locaux. Ensuite, pour toucher les influenceurs : Twitter est fait pour vous.

Son succès invite les entreprises à envoyer plus de messages, son énorme potentiel permet d’attirer l’attention de nouveaux contacts cibles. Une source de valeur ajoutée qui permet d’envoyer un message précis de 140 caractères. 

 

Mais à quoi sert un blog ? Pour garder une image de marque d’expertise, l’intérêt de tenir un blog valorise votre expertise dans votre activité. Comme il est dit auparavant, un blog est un support complémentaire à appréhender avec le référencement naturel. Les dominantes visuelles comme Pinterest et Instagram pourraient être une réelle opportunité pour transmettre des émotions par image.

 

« Linkedin » est le 1er réseau social professionnel au monde pour toucher les professionnels et les

entreprises B2B. Cela peut aider à une entreprise d’être plus efficace entre professionnels. « Viadeo » est un complément utile de votre profil professionnel surtout sur le territoire français. 

 

Grâce aux vidéos diffusées et un petit message qui incite la personne à l’achat, « Youtube » est très appréciée par les internautes pour atteindre son attention, le « Call To Action ». « Flickr » est aussi qualifié comme l’un des leaders du partage de vidéos et de l’image.

N’oublions surtout pas le Marketing d’affinité pour prospecter d’autres contacts cibles. Cela consiste à travailler à proximité entre l’audience du support et le comportement d’une cible déterminée. 

 

  1. Faire de la curation

 

Qu’est-ce que la curation de contenu ?

 

La curation de contenu est une pratique incontournable de l’inbound marketing. Pour faciliter une vie digitale, le concept de la curation consiste à sélectionner les contenus utiles sur la toile, pour ensuite l’éditer et enfin le partager. Bon nombre d’entreprises optent cette pratique de la curation, car c’est une manière rapide et peu coûteuse d’alimenter un site sans produire soi-même le contenu. 

Vue d’un autre angle, la curation a pour objectif de créer une relation interactive et fidélisation à long terme avec les consommateurs.

Les étapes de la curation

 

Comme il est cité au-dessus, les étapes de la curation consistent en premier temps à collecter et réunir des contenus pertinents autour d’une thématique donnée. Selon des critères de choix, il est important d’éditer le contenu pour le mettre en valeur. Une fois que le contenu est prêt, le curateur ira partager ce contenu à forte valeur et diffuse le contenu personnalisé à destination du public.

 

  1. Sélection de contenu pertinent pour son public
  2. Organisation et structuration du contenu (la curation n’est pas un copié/collé)
  3. Partage

 

N.B: Il est toujours important de citer les sources et d’insérer un lien vers le site concerné dans votre post.

 

Faire de la curation de contenu, à quoi ça sert ?

 

Les outils incontournables pour la curation de contenu

 

Pour organiser au mieux le flux incessant d’information, le choix des sujets du contenu est déterminant. En fonction des intérêts et les besoins du public, vous pouvez déjà déterminer votre public cible. La combinaison des différentes formes de curation est utile afin de rester le plus naturel possible aux yeux du grand robot Google. Il existe plusieurs façons de faire de la curation sur internet : agrégation, distillation, élévation, chronologie. Cela permet aussi de ne pas lasser son public.

Plusieurs outils sont incontournables pour la curation de contenu, pour ne pas citer les plus connus, nous avons sélectionné pour vous les meilleurs outils disponibles pour promouvoir les publications.

 

1- Scoop.it : 

 

Scoop.it est assez simple à utiliser et à mettre en place. C’est un outil de curation et de veille d’information en ligne pour promouvoir les publications dans sa stratégie de contenu. Scoopit est un outil gratuit, mais propose des options payantes pour les professionnels de l’Inbound marketing.

 

2- Paper.li:

 

Via Twitter ou Facebook, Paper.li est l’outil marketing révolutionnaire, il est devenu une référence après Scoopit. Cet outil permet de localiser, filtrer les flux de contenus et partagés en fonction de ses propres paramètres. Sur Paper.li, les sources sont citées, les comptes utilisés sont mentionnés pour la conception d’un journal.

 

3- Pinterest:

 

Pinterest est un outil complémentaire aux systèmes de curations de contenus qui se limitent aux images.

 

4- Storify:

 

Storify est l’outil de curation idéal pour récupérer des messages comme les posts sur Facebook ou Google+, des tweets. Pas seulement, Storify permet aussi de récupérer des images (Flickr, Instagram), des vidéos, des fils RSS, … pour les transformer en une vraie histoire « Story ».

 

5- Pearltrees: 

 

Depuis, Pearltrees s’est fait un nom dans la curation de contenu. C’est une application de cartographie par centre d’intérêt. Pearltrees a le grand avantage d’être très visuelle dans sa stratégie digitale. Les tableaux de « Pearl » peuvent se partager et être utilisés en mode collaboratif.

 

Sur les dispositifs mobiles, les tablettes et les smartphones, on peut rajouter dans cette liste un autre outil impressionnant pour la curation : « Flipboard ». La curation peut donc aussi constituer un moyen d’élargir sa ligne éditoriale et de fidéliser un public cible.

 

  1. Assurer un lien permanent entre la communication et le marketing

 

Beaucoup de personnes, voire les agences digitales ont tendance à confondre « Communication et Marketing ». Il est vrai que la communication découle du marketing, mais quel est le lien véritable entre communication et marketing ?

 

Avant de répondre à notre question, essayons de voir ce que sont exactement le marketing et la communication.

 

Le marketing, c’est quoi ?

 

Pour faire plus simple, le marketing consiste à faire une étude de marché, déterminer les cibles, élaborer le plan d’action, analyser la concurrence (benchmarking) et son positionnement. Pour la mise en œuvre d’un plan marketing dans sa stratégie digitale, cette analyse de marché nous permettra d’organiser et passer à son application grâce au marketing mix. Le marketing opérationnel réunit donc l’ensemble des actions qui serviront à optimiser les ventes, développer son business.

 

Et la communication, qu’est ce que c’est ?

 

La communication consiste à transmettre ou recevoir, de mettre en rapport ou de faire passer un message au besoin du consommateur. Comme la communication découle du marketing, une marque qui souhaite gagner en notoriété, faire connaître l’existence de ses produits, attirer les clients potentiels, et promouvoir son activité, agit dans un sens qui lui est favorable à partir des procédés médiatiques.

 

Le marketing mix

 

Le marketing mix regroupe donc l’ensemble des actions et outils utilisés pour atteindre les objectifs définis par le marketing stratégique. Il faut assurer un lien durable entre la communication et le marketing pour garder une pertinence dans la ligne éditoriale de la marque.

Ce lien créé entre la communication et le marketing permet d’éveiller l’intérêt des consommateurs, de le pousser à son engagement et d’encourager l’acte d’achat. Puis, la fidélisation des consommateurs est à ne pas écarter. L’activation de contacts ou le « Brand Activation » intègre les différents canaux pour donner vie à une marque

 

Ce qui explique tout, les objectifs vont dépendre de la stratégie marketing préalablement établie, car « Une entreprise a besoin du marketing pour prendre en charge sa relation avec le marché et de la communication pour gérer sa relation avec la société ». C’est le « Lead lifecycle » ou « Cycle de vie du prospect ».

 

La diversité et la multiplicité des produits sur le marché ne favorisent pas le choix du consommateur. Il faut ainsi faire appel à une seule agence comme Pilot’In, spécialiste WordPress sur Lyon, qui recouvre la totalité de la stratégie marketing et communication. Une agence qui sera à votre écoute et pour attribuer les tâches. L’objectif est de renforcer les liens avec vos prospects : le « lead nurturing ». Une façon d’aider le prospect à avancer dans sa réflexion et à gagner en maturité dans le processus d’achat.

 

  1. Coordonner les directions marketing et commerciale

 

La Direction marketing et la direction commerciale regroupent l’ensemble des moyens d’action liés au développement des marchés. Le responsable marketing doit alors coordonner l’ensemble des actions marketing via ses services marketing, la communication et l’ensemble des réseaux commerciaux. 

 

Le service marketing et le service commercial dans leurs fonctions

 

Sur l’aspect digital, le service marketing a pour mission de détecter les nouvelles opportunités de marchés dans son environnement. Il étudie la concurrence (benchmarking) et s’appuie sur des études approfondies. Son objectif est de recueillir des informations sur son marché, anticiper les besoins et attentes des clients. Par la suite, c’est là qu’il doit miser ses actions promotionnelles en coordination avec le service commercial.

 

Le service commercial est aussi une fonction d’expérience pour laquelle, sa coordination avec la direction marketing est un passage obligé. Il faut sans cesse être à l’avant-garde pour anticiper les menaces et déceler les nouvelles opportunités sur le marché, pour ensuite proposer les meilleures offres.

 

Selon un rapport du comité de direction de LinkedIn de 2012, la suite logique d’une action est que 57 % des décisions d’achat sont déjà prises avant même l’entrée en jeu d’un commercial. Les directions s’accordent à la conquête de nouvelles perspectives d’actions et de résultats dans ses fonctions. La négociation commerciale renforce les liens avec les prospects, c’est le « Lead Nurturing ».

 

VII. Impliquer le personnel dans la communication

 

La mobilisation du personnel dans la communication présente des avantages évidents. La participation des employés internes permet à une entreprise de se réinventer, car sa réussite dépend des performances collectives. C’est une manière de positionner l’entreprise en amont de sa concurrence. Mais avant toute chose, l’idéal serait de s’y prendre correctement dans l’accomplissement des actions.

Pourquoi faire participer le personnel dans la communication ?

 

Impliquer les employés dans la stratégie de communication permet d’élargir l’action stratégique de l’entreprise. Leurs implications jouent un rôle important puisqu’ils seront motivés par le projet et s’engageront sans tracas sur la tâche attribuée. Selon leurs profils, chaque membre de l’équipe contribue à l’image de l’entreprise et assure ainsi une productivité constante. La mobilisation du personnel peut permettre à la direction de créer une énergie interne qui pousse à l’action, tout en associant le travail au plaisir. 

 

L’implication du personnel est la clé de la réussite

 

Dans le but de motiver le personnel, il est nécessaire de faire sentir dans l’esprit d’équipe un sentiment d’appartenance au projet. Cela stimule l’engagement de chaque membre et simplifie la communication interne. Une façon de renforcer le lien entre les collaborateurs pour qu’ils soient fiers d’y travailler. Cette politique se concentre surtout dans le déploiement d’importantes actions de communication. Cette communication ne constitue pas la démarche, elle l’accompagne.

C’est un moyen pour les employés de trouver un sens dans son travail et sera probablement plus performant. Pour mobiliser l’équipe:

 

  1. Construire une culture d’équipe (ambiance, un bon relationnel avec chaque membre de l’équipe, un climat au travail)
  2. Fixer des objectifs concrets et communs qui doivent s’inscrire dans le projet. 
  3. Mettre à disposition de l’équipe les ressources nécessaires dans l’accomplissement du travail.
  4. Valoriser les compétences
  5. Mettre en place un système de feed-back constructif qui va créer de la reconnaissance si les objectifs sont atteints.

VIII. Faire des employés des influenceurs ou embaucher des influenceurs

 

Les influenceurs jouent le rôle d’un intermédiaire entre les prospects et l’entreprise où il travaille. Un influenceur doit être capable de faire la réputation d’une marque. Il peut effectivement avoir un impact positif (négatif) sur la marque pour créer ainsi un buzz. Celui qui est le véritable média.

 

De vrais experts communicants

 

Dans une équipe, chaque employé a son propre réseau pour s’exprimer. C’est-à-dire, l’employé s’exprime mieux sur un blog, sur les réseaux sociaux, les forums ou des sites communautaires. Ainsi, faire de ses employés des influenceurs est très spécial. Si l’entreprise a besoin d’embaucher un influenceur, les ressources humaines peuvent recruter des influenceurs qui font parti d’une communauté qui suit l’entreprise. 

 

Un influenceur pertinent, c’est quoi?

 

Pour savoir si une personne peut être un influenceur pertinent, il faut évaluer son activité et son audience. L’entreprise devrait alors prendre en compte de:

 

– son identité numérique (présence sur les réseaux sociaux, références, etc.)

– sa capacité à mobiliser les opinions et à créer des réactions sur un sujet précis

– son potentiel d’audience sur un thème donné

– son niveau de participation à la conversation sur un sujet donné

 

Comment entrer en contact avec les influenceurs?

 

Afin d’entrer en contact avec de vrais influenceurs, il faut savoir associer l’influenceur à du contenu créé sur votre site internet par une participation active de sa part. Une fois les influenceurs identifiés, ils peuvent proposer un contenu de qualité et une approche personnalisée.

 

Les différents types d’influenceurs

 

Il existe plusieurs types d’influenceurs et chacun son profil.

 

  1. Il y a les populaires qui représentent les personnalités, les célébrités qui ont un impact important sur le public, comme Iggy Pop pour le «leboncoin.fr ».
  2. Les experts classés comme les leaders d’opinion selon un domaine spécifique.
  3. Les utilisateurs online. C’est-à-dire, ceux qui sont toujours en ligne, actifs sur les blogs, les forums.

 

Ce n’est pas tout, les gens qui twittent ou postent souvent sur les réseaux sociaux sont aussi classés comme les utilisateurs online. 

 

Par exemple « Maïte Despréaux », un vrai influenceur qui possède une bonne culture de la mode et du luxe. Elle rédige, en parallèle de son entreprise de « Personal Shopping », un blog « Bulles de Mode ».

 

  1. Assurer un bon reporting

 

Le reporting, c’est quoi ?

 

Un rapport d’activité ou « Reporting » est destiné à assurer la réalisation, le suivi d’avancement d’un projet. Tout est détaillé dans un rapport d’activité et le reporting est une obligation. C’est la meilleure façon pour le responsable de disposer une vue d’ensemble de son activité. Il permettra de prendre les dispositions nécessaires pour les prochaines actions et passer le rapport des travaux auprès de la hiérarchie. 

Pour évaluer les stratégies de l’entreprise, le contrôle se fait dans le temps pour garder un oeil à partir des résultats et les statistiques obtenus.

 

Par exemple, une bonne analyse de son site web permettra de déceler des points d’amélioration sur le site. Il faut ainsi tenir compte des KPI ou indicateurs clés de performance. Ce rapport peut aussi donner une aperçue des comportements des internautes ou prospects.

 

Source : Piloter.org

 

À quoi sert le rapport d’activité ?

 

Le reporting permet à son destinataire de prendre la décision d’agir. Il y a différents types de reporting mais dans une transformation digitale, le plan regroupe les informations les plus pertinentes au regard de la demande. On peut ainsi constater si les actions menées fonctionnent.

 

Comment vérifier la pertinence de ses actions ?

 

L’évaluation de l’audience et l’impact des publications sur votre public cible sont accessibles depuis Google Analytics. C’est-à-dire que vous pouvez analyser les pages visitées, l’origine du trafic, localiser l’internaute, le temps passé sur une page. Pour entrer plus en détail, Google Analytics permet de voir le taux d’engagement.

 

De cette manière, il vous suffit ensuite d’interpréter les résultats obtenus pour savoir s’il est nécessaire d’améliorer, de rajouter du contenu sur le site par exemple.

Ensuite, le tunnel de conversion est un bon indicateur de performance qui vous permettra d’évaluer l’acquisition de leads. Vous pouvez aussi évaluer l’engagement des prospects de votre base CRM. 

En interne comme externe, le reporting sert à informer et adapter les stratégies de l’entreprise.

En externe, le reporting a pour impact d’attirer les prospects ou rassurer les clients. 

 

  1. Prendre en compte la responsabilité sociale et environnementale

 

La RSE dans une entreprise est une chose à ne pas négliger dans une transformation digitale. Pour devenir de véritables médias, les responsabilités sociales et environnementales contribuent réellement pour un développement durable de l’entreprise. Les conditions de travail des salariés en font partie. Dans une transformation digitale, les techniques de communication en interne et externe de l’entreprise, passent par le numérique. Il est aisé de construire des liens entre ces deux éléments par le biais de la communication. Le social et la responsabilité environnementale peuvent fonctionner efficacement en symbiose dont les avantages sont réciproques. 

 

Lien social et protection de l’environnement

 

Il faut montrer son engagement envers la protection de l’environnement et cimenter le lien social. C’est pourquoi, les points suivants devraient être mis en place pour une communication efficace avec le personnel :

 

  • Le respect des droits humains
  • Les relations et les conditions de travail
  • Les échanges, le dialogue et la motivation des salariés
  • L’égalité et la non-discrimination

 

La RSE est avant tout une responsabilité collective des collaborateurs, elle est une nécessité pour devenir de véritable média. La satisfaction des parties prenantes est importante. Elle doit à présent intégrer les préoccupations sociales, écologiques et économiques dans ses activités et dans ses interactions.

 

Aborder le sujet des impacts environnementaux des navires de croisière sur les océans

 

Il faut être soucieux des impacts environnementaux des navires de croisières. La stratégie de la compagnie devrait adopter une attitude responsable en plaçant l’environnement marin au cœur de sa politique ainsi que l’importance du lien social. Pour réussir un tel projet, les constructeurs devraient s’engager vis-à-vis des enjeux sociétaux auxquels ils sont confrontés. De sa fabrication à sa déconstruction, la digitalisation entre en jeu et c’est en durcissant la réglementation qu’elle imposera les limites. C’est l’élément déterminant lors de l’acquisition d’un nouveau bateau. La numérisation lui permettra de réduire les quantités phénoménales de déchets que produisent les bateaux de croisières. Il est évident que les déchets des gros paquebots tels que les eaux usées qui ont servi aux bains, aux douches, aux buanderies polluent l’océan. Les applications de surveillance, le recyclage, les actions sociales et la numérisation unissent les efforts pour minimiser l’impact environnemental des navires de croisières, c’est la digitalisation. Un moyen pour l’entreprise de fournir une solution instantanée et optimale, qui vise à gérer tant les aspects sociaux qu’environnementaux.

 

Déclinaison de logo : son importance dans la charte graphique

Site de police d’écriture : notre sélection pour le digital !

WordPress vs Symfony : lequel choisir pour mon projet ?