Webmarketing

Structurer parfaitement l’arborescence d’un site e- commerce

 

Pour assurer le succès d’une boutique en ligne, il faut adopter les bonnes pratiques et faire preuve de stratégie. L’arborescence e-commerce et l’optimisation SEO sont deux éléments incontournables pour le succès de votre business. Ils permettent d’augmenter les ventes et d’assurer un bon taux de conversion.

 

Mais, pourquoi utiliser le référencement naturel ?

 

Quelle est la bonne stratégie SEO e-commerce ?

 

Comment construire la bonne arborescence pour votre boutique ?

 

Som’mer :
● Les principes importants en e-commerce
● Les mots-clés pour améliorer le référencement naturel
● La structure idéale pour un site e-commerce
● Résultats et conseils pour votre entreprise

 

 

Les principes importants pour l’optimisation SEO en e-commerce

Pourquoi le SEO en e-commerce ?

 

Quand certaines personnes se concentrent sur le SEO en e-commerce et comprennent son importance, d’autres affirment que cette approche n’est plus pertinente.

 

En effet, face aux requêtes compétitives, les résultats obtenus sont des résultats payants, des résultats locaux ou encore du Google Shopping.

 

Or, 45% des utilisateurs savent que ces résultats sont des publicités et ne cliquent pas sur ces sites.

 

De nos jours, Google est un moteur de réponse et non un moteur de recherche. En effet, les algorithmes se penchent sur l’utilisateur et mettent en lumière les résultats locaux. Il est important d’analyser si cette approche locale fait sens pour votre entreprise. 

 

Par exemple, si un utilisateur recherche un coiffeur, Google va lui donner les résultats proches de l’endroit où il se trouve, car il suppose qu’il souhaite s’y rendre maintenant.

 

Toutes ces avancées font que 92% des recherches sur internet en France sont effectuées sur google.fr

 

Pourquoi Google ? Ce moteur de recherche affine les résultats en fonction de la personne. Grâce à de nombreuses ressources comme Google Analytics, Google Chrome, Android ou encore Gmail, il possède des informations sur chaque personne. Cela lui permet d’avoir un ciblage parfait quant aux contenus et aux résultats présentés. 

 

Malgré qu’il y ait d’autres moteurs de recherche comme Ecosia, leur SEO n’est pas aussi performant. Cela s’explique par la différence de données que possède Google sur les internautes.

 

 

L’étude de mots-clés pour l’optimisation SEO d’un e-commerce

 

Les mots-clés permettent de trouver les éléments différenciants de votre entreprise et ainsi augmenter les conversions. En récoltant ces informations et en analysant votre cible, vous allez également développer votre persona. Grâce à cette approche, obtenez la position de votre entreprise en fonction des catégories de produits vendus, de vos concurrents, de votre SEA…

 

En e-commerce B2C, tous les produits n’ont pas les mêmes résultats. Vous vendez probablement plus de frigos que d’aspirateur. Si vous avez un e-commerce de chaussures, la catégorie femme se vend peut-être plus que la catégorie homme.

 

En adoptant l’approche des mots-clés, vous avez la possibilité d’identifier les marchés les plus forts et ceux qui nécessitent des améliorations.

 

D’après une étude annuelle effectuée par FEVAD pour comprendre la répartition du chiffre d’affaires en ligne par rapport aux sites e-commerce : 

  • Sur 200 000 e-commerçants et marketplaces en France, 1 000 génèrent 65% du CA total. 2/3 du CA en ligne est réalisé par ces commerces en ligne. 
  • 41 000 e-commerçant faisant entre 100 000 euros et 10 millions d’euros de CA génèrent + de 26 milliards d’euros par an.

 

 

Face à ces résultats, il peut être judicieux de : 

  • Faire partie des marketplaces, car ils vont vous permettre de profiter du trafic des plus grands 
  • Bien cibler les mots-clés : identifiez qui sont vos clients idéaux pour vous positionner sur ces termes. Cependant, vous ne pouvez pas choisir des mots-clés au hasard. Penchez-vous sur la taille des résultats obtenus et la présence des concurrents. Par exemple, si vous avez un e-commerce de matelas, pour le mot-clé « matelas », vous obtenez des résultats comme ManoMano, But, la compagnie du lit, la maison de la literie, Conforama… En regardant la première page, il peut être difficile de se positionner dans le top 3.

 

Comment avoir un référencement naturel performant pour votre e-commerce ?

 

Sentir la SERP est la clé de la réussite de votre stratégie SEO. Il faut comprendre comment fonctionne Google et rechercher les mots-clés que vous souhaitez viser.

Le moteur de recherche va vous afficher des informations importantes :

  • Si vous avez des correspondances avec Google Image dans les recherches, il peut être judicieux de jouer sur le SEO de vos images et gagner des positions grâce à vos visuels.
  • Regardez si Google met en avant Google Shopping ou des vidéos sur différentes requêtes.

 

Les types de pages sont différents en fonction des recherches effectuées par les internautes. En fonction des requêtes qui vous intéressent, comprenez quel type de contenu vous devez créer. Identifiez si c’est un contenu d’apprentissage ou un contenu d’achat.

 

Pour garantir le succès de votre boutique en ligne, allez chercher les informations pour comprendre ce que recherchent vos clients idéaux. Google sait ce que les internautes veulent à travers chaque requête.

 

En fonction des mots tapés, les algorithmes savent s’il s’agit d’une recherche transactionnelle ou éditoriale. Les robots adaptent les résultats présentés pour que la personne trouve la réponse et ait les données qu’elle recherche.

 

Les différents types de mots-clés : garantir le succès de votre optimisation SEO

 

En SEO, une page est égale à une intention. Il faut donc être spécifique et avoir un mot-clé par page. Grâce à la balise title, vous donnez une première indication à Google concernant la thématique de votre page. Cependant, vous devez approfondir votre approche.

Il existe 3 types de mots-clés :

  • Commerciaux : les personnes font les recherches avec la carte bancaire à côté d’eux dans le but d’acheter.
  • Transactionnels : ce sont des recherches de sélection, ces requêtes sont à la frontière du conseil et de la vente.
  • Informationnels : ces mots-clés moins concurrentiels permettent de se positionner comme un expert dans votre secteur d’activité. Il s’agit d’un premier pas pour découvrir le SEO. Mais surtout, il s’agit de la méthode parfaite pour commencer à créer un lien avec votre cible. C’est un point d’entrée qui vous permet par la suite de faire du retargeting.

 

Les proportions de ces mots-clés dépendent de votre catalogue. L’idéal serait d’avoir une répartition 33 / 33 / 33.

Cependant, pour les sites e-commerce WordPress avec un grand catalogue, il faut davantage se pencher sur les pages produits que sur les pages éditoriales. Au contraire, pour les boutiques en ligne avec peu de produits, les pages éditoriales sont les plus importantes.

 

De plus, développez les cocons sémantiques. Google classe avant tout des pages web (plutôt que le site web lui-même). En travaillant le SEO de votre site internet, il faut garder en tête que la personne va arriver à travers Google sur une page spécifique. Cette technique est idéale, car l’arborescence et la navigation sont deux choses différentes.

 

 

 

L’utilisation des mots-clés longue traîne

 

D’après les études de mots-clés :

  • Mot-clé à 1 ou 2 mots : cette requête présente beaucoup de recherches, mais la conversion ne va pas être optimale. Les mots-clés à un ou deux mots sont intéressants, car ils attirent plus de monde sur votre site.
  • Quand on fait une recherche sur Google et que l’on sait ce que l’on recherche, on va taper plus de 3 mots. Les mots-clés longue traîne sont donc du trafic beaucoup plus qualifié. Moins concurrentiels, ils ciblent davantage et sont accessibles.

 

La structure de votre boutique en ligne doit prendre en compte l’étude de mots-clés. Il s’agit de la meilleure méthode pour votre optimisation SEO.

Pour un site e-commerce optimisé, les analyses montrent que 30-60% du trafic vient du SEO. Mais, si vous possédez une marque forte, les personnes tapent directement le nom de votre entreprise. Pour que votre analyse soit pertinente et efficace, regardez le trafic hors marque.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire accompagner par une agence WordPress Lyon et ainsi bénéficier du savoir-faire d’experts.

 

La structure idéale pour votre site e-commerce

 

Google doit présenter des pages intéressantes aux internautes. Elles doivent répondre aux recherches des consommateurs afin que le moteur de recherche conserve sa réputation et sa place de leader.

Afin d’analyser la qualité des sites e-commerce, Google se penche sur la structure. Celle-ci doit être travaillée en fonction du nombre de produits et des catégories vendues.

 

Par exemple, si vous vendez des oreillers et que vous possédez une offre variée de produits, cette organisation est la meilleure. Elle permet de donner les bonnes indications et d’avoir une bonne optimisation SEO.

Au contraire, si vous avez très peu de produits, penchez-vous uniquement sur la première branche. Cette technique vous donne la possibilité de montrer votre expertise à Google.

 

 

 

De plus, les gros sites ne sont pas en mesure de créer des pages et d’avoir beaucoup de contenu. En effet, ils ne peuvent pas aller dans le détail. Pour pallier cette difficulté et assurer le référencement naturel du e-commerce, ils ajoutent du contenu texte au-dessus du listing produits et en bas de page. Ce format n’est pas équivalent à un article de blog, mais il donne quelques indicateurs à Google. Les propriétaires de ces sites prouvent qu’ils connaissent les produits qu’ils vendent.

 

Comprendre le référencement naturel et sentir le SERP

 

En SEO, la logique n’est pas la même qu’en boutique physique. Dans une approche digitale, les internautes n’entrent pas forcément par la porte d’entrée, soit votre page d’accueil. Les prospects peuvent très bien découvrir votre marque à travers une liste de produits. Face à cette réalité, l’optimisation des fiches produit doit se faire après l’optimisation des pages catégories.

 

Le référencement naturel des pages produits peut être judicieux pour se faire connaître, car elles peuvent être une première approche avec la marque. Par exemple, pour les frigos, avant d’acheter les internautes ont toujours une idée de la couleur, de la forme ou même de la marque. Placez-vous sur des mots-clés longue traîne pour donner plus d’indications sur vos produits aux internautes et ainsi gagner en visibilité.

Cette réalité s’applique à tous les produits et à tous les secteurs d’activité. Quand les internautes savent ce qu’ils recherchent, ils le demandent directement à Google.

 

Avec cette optimisation, envoyez votre cible vers les pages que vous souhaitez valoriser. Vous allez ainsi envoyer du jus SEO vers les pages importantes.

 

La page d’accueil de votre boutique en ligne

 

N’ayez pas trop d’exigences SEO pour votre page d’accueil. Cette optimisation SEO compte uniquement pour les utilisateurs qui vous recherchent directement sur Google. Ils connaissent ainsi déjà le nom de votre site e-commerce WordPress. L’important à travers cette page principale est d’envoyer les visiteurs vers des pages importantes.

 

Les pages catégories et le SEO e-commerce

 

Les pages catégories ne peuvent pas être sous-estimées, car elles sont les plus populaires et les plus visitées. En fonction de vos produits et de votre secteur d’activité, elles peuvent être très différentes. Penchez-vous sur l’intention des internautes. Votre produit est-il un achat qui demande de la réassurance ? Ou, au contraire, vos produits peuvent être achetés en cinq minutes ?

 

Par exemple, dans le secteur de la mode, les pages catégories contiennent beaucoup d’inspirations. Les sites sont des catalogues. Ils doivent donner envie visuellement. Il y a donc très peu de texte.

 

En fonction de l’activité, il est important d’adapter votre contenu. Cette réalité est différente si vous vendez des robots ou de l’électroménager. Dans ce contexte, les prospects aiment savoir ce qu’ils achètent et se penchent sur les caractéristiques. Intégrez toutes les données essentielles à la conversion. Attention tout de même à ne pas gâcher l’expérience utilisateur. Répondez aux questions des internautes tout en travaillant votre SEO de manière stratégique.

 

Par ailleurs, les pages catégorie ont beaucoup de poids sur votre e-commerce. N’hésitez pas à ajouter des liens et faire du maillage interne. Avec cette approche, vous allez développer l’arborescence e-commerce.

En cas de gros catalogue, vous ne pouvez pas intégrer tous les éléments dans le menu. Si les recherches sont faites très régulièrement, créez une page spéciale avec un mot-clé particulier. Ces pages créées dans le back-office permettent de les relier et de développer votre arborescence.

Cette pratique permet de booster le SEO, car vous avez la possibilité de créer des pages en fonction des recherches et d’intentions très précises. Quand un internaute fait une recherche spécifique, il n’a pas envie de tomber sur du générique. Votre e-commerce WordPress doit lui donner les informations attendues.

 

L’arborescence e-commerce à travers les pages marques

 

Les pages marques sont importantes pour les distributeurs. Au-delà de la requête générique, les internautes peuvent faire une recherche avec le nom de la marque.

 

Même si les recherches ont été faites en magasin, cette approche est stratégique, car vous avez une grande possibilité de conversion. En effet, une personne qui tape le nom du modèle + le nom de la marque a plus de chance de conversion. C’est un prospect qui a probablement déjà pris sa décision.

 

Les pages produits de votre e-commerce

 

Ces pages sont les plus importantes pour les annonceurs. Afin d’avoir une bonne optimisation SEO, elles doivent contenir plusieurs éléments : 

  • Images, voire vidéo 
  • Points forts 
  • Évaluation client 
  • Caractéristiques 
  • Méthode d’utilisation…

Il s’agit d’une bonne approche pour se différencier des autres sites. Pour des boutiques en ligne de mode, l’idéal est d’avoir peu de texte et de mettre en avant de belles photos et des suggestions de produits.

Cependant, ce modèle ne peut pas s’appliquer pour toutes les boutiques en ligne. L’approche des fiches produits est très spécifique en fonction du secteur et du type de produits vendus.

Par exemple, pour les matelas, il s’agit d’un achat très cher qui est fait tous les 10 ans. Il est donc essentiel de mettre toutes les chances de votre côté, car les ventes ne sont pas nombreuses par prospects. Misez sur plusieurs éléments :

  • Réassurance
  • Histoire
  • Critères différenciants
  • Les avantages
  • Avis clients
  • Fiche technique
  • Guide complet

Ces informations aident pour l’optimisation SEO et développer le référencement naturel de votre entreprise, car les internautes restent plus de temps sur votre page. Cette donnée est prise en compte par les robots Google qui jugent votre contenu pertinent et qualitatif.

 

Pour simplifier l’optimisation SEO de votre boutique en ligne

 

  • Page d’accueil : ce n’est pas la plus importante en SEO. Elle est utile uniquement pour les personnes qui tapent le nom de votre entreprise. Il s’agit d’une porte d’entrée sur les pages importantes de votre site.
  • Les gros catalogues e-commerce : les pages catégories sont les plus importantes
  • Petite gamme de produits : intégrez beaucoup d’informations sur les pages produits (articles, vidéos, avis clients, fiche technique…)

 

Pour vous aider dans votre SEO e-commerce, vous pouvez utiliser Yoast SEO et Rank Math.

 

L’optimisation de votre site e-commerce WordPress est une étape fondamentale pour développer votre entreprise et faire face à la concurrence. Néanmoins, cette technique est pertinente uniquement si vous faites preuve de stratégie et que vous analysez le comportement de votre cible. Pour vous aider dans cette approche, faites appel aux marins Pilot’in. Notre agence WordPress Lyon reste à votre disposition pour créer une stratégie sur mesure et adaptée à vos objectifs.

Quelles sont les bonnes pratiques RSE en communication digitale ?
Prospection digitale : les étapes phares de l’élaboration de la stratégie
Bouton WhatsApp : pourquoi l’intégrer sur votre page web ?