Site Web

Optimiser ses pages d’atterrissage pour plus de conversion

Notre responsable webmarketing, Julien Bonifas alias Juju, a tenu un webinar sur le thème : Optimiser ses pages d’atterrissage pour plus de conversion le 16 mars 2017.

 

Une page d’atterrissage ou Landing Page est une page sur laquelle un internaute arrive suite à un clic sur une annonce AdWords, Facebook ou autre campagne de publicité en ligne ; ou de manière naturelle via un blog ou du contenu. Il est aussi possible de l’utiliser dans un e-mailing.

 

Une bonne Landing Page possède différents critères :

  • La pertinence. Il faut donner à l’internaute UNE offre/information pertinente (en réponse au texte d’accroche qui a poussé l’internaute à cliquer sur une annonce). Cette pertinence passe aussi par la cohérence de la recherche de l’internaute et la continuité qu’il va pouvoir trouver dans le formulaire.
  • La clarté. La structure doit être simple et incitative à l’action.
  • L’efficacité, qui est de répondre à UN but précis, généralement une action (achat, clic, etc.)

 

On crée une landing page avec un objectif précis…

  • Vendre un produit en ligne
  • Récolter les adresses e-mails
  • Créer une marque, lancer un produit
  • Déclencher un devis
  • Promouvoir son application, les téléchargements des stores
  • Etc.

 

Mais ces pages doivent aussi répondre à un besoin client.

Pour cela, il vous faut créer des personas qui sont un portrait robot du coeur de cible.

La personnalité, le but, les frustrations et les habitudes de consommation sont des informations à prendre en compte.

 

L’anatomie d’une landing page

 

Plusieurs points sont non négligeable pour bien construire une landing page.

Landing Page 1

1Réassurance et confiance. Vous devez vous vendre. Nous vous conseillons également de mettre à côté de votre logo un compteur Facebook.

2 – Si vous êtes un magasin physique, inscrivez votre adresse.

3 – Le numéro de téléphone suscite la confiance. L’objectif principal est la conversion.

Nous vous conseillons de ne pas mettre d’autres lines car ils peuvent permettre la fuite. Il n’y aura donc pas de conversion.

4 – L’accroche, le titre et la présentation du bénéfice pour la cible sont essentiels.

5– Vous pouvez inscrire quelques lignes qui vous serviront de sous-titre.

6– Le slider, qui fait passer les images est facultatif. Les images sont elles, très valorisantes. Nous vous conseillons de mettre de belles images, de bonne qualité.

7– Un Call-To-Action, qui représente le but ultime de votre Landing Page peut prendre différentes formes. Nous retrouvons des formulaires, des boutons, des appels à l’action. Il est important de mettre le moins de champs possible dans un formulaire afin de ne pas décourager l’internaute.

La ligne de flottaison correspond à tout ce qui va s’afficher sur votre page avant de scroller peut importe le nombre de pouces (ordinateur, téléphone, tablettes, etc.)

 

Landing Page 2

Les poins 8 à 12 sont facultatifs.

8 – Nous pouvons retrouver le titre et le sous titre de l’offre.

9 – L’utilisation de pictogrammes a souvent prouvé sont efficacité.

10 et 11 : Vous pouvez donner les raisons pour lesquelles l’internaute devrait acheter votre produit.

12 : En bas à droite, nous positionnons un bouton qui va permettre d’accéder facilement au formulaire.

 

Landing Page 3

Ici, nous avons la partie prix, si celle-ci est applicable.

13 : Retour du titre et du sous-titre. partie avec présentation gamme de prix

14 et 15 : Il est important de valoriser les services qui sont gratuits. N’hésitez pas à les mettre en avant !

16 et 17 : La gamme produit ainsi que les prix associés se trouvent à la suite. Il est conseillé de mettre “à partir de…”.

18 : Le Call to Action est toujours présent. Il est là sous la forme d’un bouton.

 

Landing Page 4Cette page concentre la réassurance et la mise en situation.

19 – Nous retrouvons le titre et le sous-titre.

20 – Il est important d’illustrer la situation avec des photos de personnes qui utilisent le produit par exemple. Cela projette, donne confiance et rassure l’internaute.

21– Les textes sont ici pour décrire les photos. Le nombre de lignes ne doit pas dépasser la taille de la photo.

22 – Nous réutilisons le Call-To-Action sur cette page.

 

Landing Page 5

Pour finir, une dernière page de réassurances. En effet, c’est ici ou jamais que la conversation va pouvoir se faire.

23 – Cette dernière page fait appel aux témoignages. Il va permettre d’inciter l’internaute à convertir.

24 – Sous le titre, nous voyons la photo de TOM.

25– Le témoignage client est inscrit en dessous. Il est important de soliciter vos clients.

26 – Les flèches permettent de naviguer entre plusieurs témoignages. Vous pouvez inscrire ici les témoignages de vos meilleurs clients.

27 – Il est important d’indiquer l’adresse. Mais vous ne devez pas perdre votre futur client. Pour cela, éviter de mettre des liens sortants. Pour les pure players, nous conseillons de mettre le flux Facebook par exemple.

28 – Le bouton est toujours présent en bas. Il est important qu’il comporte un texte identique aux pages antérieures.

29 – Le footer correspond au pied de page. Il peut comporter les mentions légales, les contacts et conditions de ventes par exemple.

 

 

Voici une check-list des bonnes pratiques :

  1. Personas clients
  2. Une landing page doit être : claire / pertinence / efficace
  3. Ligne de flottaison
  4. Call-to-action (CTA) unique
  5. Même CTA dans la landing page que sur la pub
  6. Contenu visuel attrayant : shooting photo, ou vidéo
  7. Responsive design
  8. Tracking (Google Analytics + pixel/tag conversion)
  9. A/B testing : testez encore et toujours. Une seule métrique à la fois, sur des volumes suffisants.

 

 

Vous pouvez utiliser divers outils en ligne :

  1. Wix.com (gratuit)
  2. Unbounce, Neocamino, Instapage (payant)
  3. Achat template
  4. Agence web

 

 

 

 

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono