Site Web

Comprendre les types de contenu sur WordPress

Quels sont les types de contenu dans WordPress ?

 

Êtes-vous vraiment incollable en ce qui concerne la structure des données de votre back-office WordPress ? 

 

On ne le dira jamais assez chez Pilot’in : WordPress est un outil formidable, utilisé par des millions de sites dans le monde pour créer des expériences uniques. Que ce soit pour un site vitrine, e-commerce ou bien un site lié à d’autres outils externes, WordPress a plus d’un tour dans son sac pour répondre à vos besoins.

 

Ceci étant dit, une fois que l’on se lance dans l’aventure en tant que PME, ETI ou indépendant, il peut être complexe de démêler la structure de son back-office et de s’y retrouver.

 

Dans cet article, nous allons revenir sur les différents types de contenu offerts par un CMS tel que WordPress mais aussi sur les fonctionnalités particulières que nous avons développé via notre page builder maison : le Pilo’Press.

Évidemment, quand vous naviguez sur le web, tout ce que vous allez voir sur un site internet ressemble à une page. Seulement, dans le back-office de WordPress, c’est un peu différent. Voyons cela plus en détail.

Quelle est la différence entre les articles et les pages WordPress ?

 

Les pages sur WordPress

 

La page est un élément de base sur WordPress. Il s’agit d’un custom post type (type de contenu) natif à l’outil. Les pages proposent un contenu statique, dont le contenu aura moins vocation à bouger dans le temps. Il va par exemple s’agir de l’accueil d’un site, de sa page à propos, de mentions légales ou bien de la page contact. 

Vous allez également passer par les “Pages” pour créer vos landings pages (pages d’atterrissage). 

 

Les URLs de vos pages vont généralement être du type : 

www.mon-site.fr/a-propos

Le slug (l’élément de texte qui apparaît après le nom de domaine) est ainsi souvent seul, contrairement à un article qui se présentera sur un modèle tel que www.mon-site.fr/blog/titre-article

 

Les pages peuvent avoir des URL à rallonge, car il est possible de faire des pages parentes / enfants (ex: monsite.com/ma-page-parente/ma-sous-page/ma-sous-sous-page).

 

➡ C’est par ici pour en savoir plus sur les techniques de rédaction et de SEO.

 

Les articles sur WordPress

 

Cela tombe bien, la page sur laquelle vous vous trouvez actuellement en est un bel exemple.

Les articles constituent le second (et dernier) type de contenu natif à WordPress, héritage de la lointaine époque qui a fait sa force, durant laquelle WordPress était beaucoup utilisé pour créer des blogs rapidement et facilement. 

 

Visuellement, il est complexe de distinguer une page d’un article. Pourtant, leur utilisation et leurs fonctionnalités en font bien deux types de contenu différents. Un article est typiquement le genre de contenu que l’on souhaite promouvoir et partager sur les réseaux sociaux. Les auteurs sont plus enclins à laisser la possibilité à l’utilisateur de laisser un commentaire sur un article. Enfin, un article ne peut pas être défini comme étant la page d’accueil d’un site. 

 

Pour résumer, un article va pouvoir être organisé en catégories et en sous-catégories, présenter des tags au besoin (étiquettes de mot clés) ou encore être lié à un auteur. L’article est régulièrement associé à une date : sa date de publication. On va en effet pouvoir les organiser chronologiquement, voire les faire apparaître dans un fil d’actualité. Cela va de pair avec le caractère dynamique des articles, contrairement aux pages qui, on l’a vu, sont davantage statiques. 

Qu’est-ce qu’une archive sur WordPress ?

 

Une page d’archive est, comme son nom l’indique, un moyen d’archiver des éléments comme des articles de blog ou des publications par exemple.

 

Sur ce genre de page, nous allons retrouver une liste des articles sur plusieurs pages. En effet, nous pouvons nous retrouver avec plusieurs dizaines d’éléments sur une archive, vous y retrouverez donc probablement une pagination pour ne pas nous retrouver avec une page à rallonge.

 

Quant aux catégories, que l’on peut comparer à un thème ou à un tag attribué à un ou plusieurs articles. Elle est également disponible pour les tags et les auteurs.

Le guide de la création de contenu photo & vidéos pour le Web en 2022

 

Téléchargez notre guide ultime de création de contenu photos et vidéos en 2022 !

 

C’est un guide gratuit qui retrace tous les meilleurs formats de photos et vidéos qui vont cartonner en 2022 ! Nous vous donnons toutes nos astuces de publications et d’optimisation de ces contenus pour booster votre visibilité 🚀

 

 

 

Qu’est-ce qu’un custom post type ? (Ou un type de contenu personnalisé sur WordPress ?)

 

En ce qui concerne les post types (types de contenu), le fonctionnement est calqué sur les pages d’archives que nous avons évoquées plus haut.

 

La différence ici réside dans le fait que les types de contenu sont personnalisés, non natifs à WordPress quand vous l’installez pour la première fois par exemple. Ces types de contenu sont très contextuels et liés à un besoin particulier.

 

Par exemple, si vous souhaitez mettre en avant vos équipes, mais que ces derniers sont très nombreux, il est possible que vous choisissiez d’avoir recours à un post type plutôt qu’à une section à rallonge sur une page classique.

 

Autres exemples pour lesquels un post type peut s’avérer utile et plus simple d’administration : la mise en avant de vos expertises, de vos secteurs d’activité, de programmes immobiliers ou de succursales à votre entreprise. Tant que ces derniers sont assez variés et évolutifs (vous prévoyez d’en ajouter dans le futur), nous recommandons la création d’un type de contenu personnalisé dédié.

Les Gabarits & Composants dans WordPress

 

Dernière nouveauté intégrée à notre cher Pilo’Press, les gabarits sont un réel gain de temps. Ils permettent, pour un groupe de pages donné, d’afficher plusieurs sections identiques sur l’ensemble de ce groupe.

 

Par exemple, si plusieurs des pages de votre site se terminent toutes par :

  • La mise en avant des derniers articles de presse
  • Vos réseaux sociaux
  • Des chiffres clés
  • Un appel à l’action invitant à se rendre sur votre formulaire de contact

 

Alors le gabarit va permettre d’afficher dynamiquement toutes ces informations et de les administrer à un seul endroit.

Fini les copier-coller dans toutes les pages pour mettre à jour le nombre de vos collaborateurs, tout est centralisé sur le gabarit. Ce qui veut aussi dire qu’il n’y a pas d’exception.

 

Bien sûr, autant de gabarit que nécessaire peuvent être créés pour répondre aux différents modèles et aux différents besoins.

 

À un niveau plus chirurgical, le composant lui intervient au niveau d’une seule section. Il permet de pouvoir administrer le contenu.

Par exemple, pour un bloc témoignage, on va pouvoir administrer ses témoignages à un seul endroit du site de manière dynamique, tout en pouvant avoir une introduction ou un bouton qui diffère selon la page ou ce bloc se trouve. Ce n’est donc qu’une partie de la section qui va être verrouillée. C’est très utile si on souhaite effectuer un changement mineur ou ajouter un témoignage par la suite.

Les sections sur WordPress

 

La section est le composant de base du constructeur. Une page est découpée en plusieurs sections. Une section correspond à un élément, à une idée introduite par un titre. Voici par exemple comment est divisée une page avec un système de section :

 

 

Exemple : une section avec des icônes sur vos réassurances, une section appel à l’action, une section témoignage, etc.

Aujourd’hui, la plupart des constructeurs fonctionnent en sections, que ce soit Divi, Elementor, Gutemberg de WordPress ou le Pilo’Press. Cette structuration des informations dans le back-office vient notamment en opposition au templating. Cela permet essentiellement d’être flexible sur l’ajustement du contenu, de pouvoir ajouter ou supprimer des sections, des parties d’une page très simplement.

 

Nous voilà arrivés au bout de l’explication des types de contenu que l’on peut retrouver sur WordPress. Avec cette maîtrise, votre site n’a plus de limite dans sa taille ou dans sa structure et offre une facilité d’administration incomparable. 

 

Sachant cela, la construction d’un cahier des charges clair et précis fera la réussite de votre projet de refonte ou de création de site web.

Votre modèle de cahier des charges prêt à l’emploi !

 

Besoin d’un coup de pouce pour expliquer votre projet à votre agence WordPress préférée ? 😍
Voici un modèle prêt à l’emploi avec plein d’astuces et de conseils pour réussir votre projet !
C’est celui que nous utilisons en interne pour les projets de nos clients ! Profitez-en, ça nous fait plaisir ! 🙂

 

Pourquoi créer une vidéo d’entreprise ?
Prospection digitale et RGPD : comment faire pleuvoir des leads tout en restant conforme ?
Les 6 techniques SEO les plus efficaces de Paul Grillet