Réseaux Sociaux

Webdays : Devenez un magicien du business sur les réseaux sociaux ! 1/2

C’est en présence d’Adrian Measures, fondateur et directeur de Neocamino, et de Julien Dereumaux, capitaine à la barre de Pilot’in, que cette édition des Webday sur les réseaux sociaux pour les professionnels a eu lieu au Tuba.

 

logo pilot'in neocamino

Choisir les réseaux sociaux les plus adaptés pour votre entreprise

Adrian Measures commence d’animer la première partie de la soirée en affirmant qu’une des choses les plus importantes est de bien choisir ses réseaux sociaux. En effet, on peut par exemple souvent penser que Google+ est un échec pour la firme américaine, mais il faut savoir que certains cercles y sont très actifs ! Il conseille toutefois de créer un compte sur les réseaux sociaux les plus utilisés, même si on ne souhaite pas s’en occuper et créer du contenu, car cela reste très bon pour le référencement !

L’essence du webmarketing

Adrian explique que beaucoup de clients viennent à lui avec la problématique suivante : “Je veux créer un buzz marketing afin de faire connaître ma marque !”. Il faut néanmoins savoir que dans la majorité des cas, créer un buzz n’est pas quelque chose d’instantané ou de naturel, mais très souvent savamment orchestré, même si des exceptions dérogent à la règle.

En termes de communication, ce qui marche de moins en moins bien c’est le budget qu’on lui alloue. Les moyens financiers employés jouaient énormément il y a quelques années, mais aujourd’hui, disposer d’un budget n’est pas nécessaire pour communiquer.

Comme le dit si bien l’entreprise Neocamino : “Le contenu n’est pas le centre des réseaux sociaux. Ce sont les personnes.” L’heure n’est plus à l’envoi abondant de publicités, c’est la personne elle-même qui doit être le centre de la communication, il faut humaniser le rapport entre la marque et les réseaux sociaux.

homme réseaux sociaux

De quels réseaux sociaux avez-vous besoin ?

Ainsi, on catégorisera le choix des réseaux sociaux que l’on utilisera selon ses objectifs :

  • Attirer : vous l’aurez compris, le but est de faire venir des personnes sur votre site web. Plusieurs moyens et outils sont mis à votre disposition pour cela, comme l’affiliation, la publicité, le référencement, ou encore le blogging.
  • Convertir : après avoir attiré vos cibles vers votre site, l’objectif est donc d’obtenir des revenus, en vendant vos produits ou vos services.
  • Fidéliser : lors de cette étape, il faudra non plus seulement se contenter de fidéliser ses clients, mais aussi les prospects et certains contacts. Pour cela, le moyen le plus intéressant se trouve être… les newsletters ! En effet, on préférera l’emailing aux nombres de fans sur les réseaux sociaux. Il faut cependant être vigilant, et adapter son contenu à la cible.

Mais le plus important, c’est d’essayer ! En effet, votre cible ne réagira probablement pas de la même façon selon certains critères, tels que l’âge ou encore le sexe. Mais rien ne dit que des adolescents, fervents utilisateurs des réseaux sociaux, ne sont pas sensibles à des newsletters concernant leurs produits préférés. Ainsi, en animant sa communauté, et en lui fournissant du contenu de qualité, on développe ses propres ventes !

Connaissez votre communauté !

Et pour ce faire, il faut tout d’abord construire ses personas, archétypes d’utilisateurs susceptibles de se rendre sur un site web, pour savoir où chercher de nouvelles personnes, ou encore quelle histoire leur raconter. Dans tous les cas, ce qui compte le plus dans la connaissance de votre communauté, c’est de mettre les internautes au centre de votre processus de communication.

Ayez une histoire intéressante à raconter

Ce qui va à coup sûr intéresser votre communauté, c’est ce qui vous passionne, et c’est exactement ce pourquoi ils aiment votre marque ! Ce point est d’autant plus important puisque c’est vous qui allez gérer votre communication. La finalité de toute communication est de proposer et de susciter des émotions bien spécifiques !

reactions facebook

Adoptez la bonne posture

  • Il faut aborder les choses en plaçant toujours le client au centre.
  • Il faut rester soi-même. Nous sommes des humains qui interagissons en tant que personnes, et c’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de newsletters sont envoyées avec des adresses contenant des prénoms dans leurs adresses mails : ces personnes n’existent probablement pas, mais elles sont là pour humaniser le processus de newsletter.
  • Il faut être généreux. Prenons ici l’exemple de la célèbre marque Redbull : leurs produits ne sont en effet pas mis en avant sur leur site. Ils préfèrent axer leur communication sur le sport extrême, et passent en second plan tout le reste. On est ici sur un plan de communication bien particulier.
  • Il faut rester ouvert, et répondre de manière positive : nul besoin de rentrer dans un débat peu constructif avec un de vos fans, et de tenter de savoir qui a raison. C’est quelque chose de très mauvais en terme d’image puisque le débat sera souvent public, et ne fera que ternir votre réputation. Il faut donc privilégier l’aide et le questionnement.

Être prêt à aller vers les autres

Trop de gens veulent être présent sur les réseaux sociaux uniquement pour diffuser du contenu, et principalement le leur. Ce n’est absolument pas la bonne posture à adopter : il faut aller vers les autres et interagir avec eux, et comme notre orateur le dit si bien : «Interagir c’est comme envoyer un mail. C’est un moyen de communiquer». Tous réseaux sociaux confondus, de nombreux modes d’interaction sont mis à votre disposition, comme les likes, les retweets, les mentions, les tags, ou encore les messages privés. Attention, vous ne pouvez pas vous contenter d’interagir superficiellement, il faut aussi s’intéresser au contenu de ce à quoi vous prêtez de l’attention.

Variez vos posts

Prévoir en avance du contenu intéressant pour sa communauté doit être inscrit dans votre planning.

Les publications ont le plus souvent deux objectifs :

  • Celles à objectif de portée : pour être vu (jeu concours…) et toucher le plus de monde possible.
  • Celles à objectif de conversion : utile pour amorcer et un nouveau produit. Ici on convertit pour obtenir des revenus.

Vous l’aurez compris, il faut donc mélanger les deux types de publication sous peine d’ennuyer le lecteur par la redondance des informations.

Pour lire la deuxième partie de cette formation, animée cette fois par Julien Dereumaux, capitaine de l’agence Pilot’in, rendez-vous sur cet article !

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono