Webmarketing

Qu’est-ce que le lean startup ?

Chaque année, des milliers de start-ups se créent et cherchent à développer des produits ou services innovants et adaptés à leur cible, pour un investissement minimal. Aussi en 2008, Eric Ries, un entrepreneur de la Silicon Valley, développe une méthodologie de gestion de projets qui a aujourd’hui le vent en poupe : le lean startup !

 

Qu’est-ce que le lean startup ?

On considère le lean startup comme une méthode d’amélioration continue d’un produit en trois étapes : construire, mesurer, apprendre. Pour cela, on part du postulat que tout produit ou service est un ensemble d’hypothèses qui doivent validées de façon qualitative et quantitative, sur le terrain.

L’intérêt du lean startup réside dans la création d’un MVP, ou Minimum Viable Product. Celui-ci va être soumis aux commentaires des clients dont le feedback permettra d’améliorer le MVP, donc d’apprendre des erreurs commises. Ce processus va permettre d’avoir des informations sur la manière d’orienter la stratégie d’entreprise.

minimum viable product mvp

Comment le met-on en place ?

Pour bâtir l’hypothèse qui va mener au MVP, il faut passer par un business plan adapté au modèle de lean startup : le lean canvas. Celui-ci doit tenir en une page et répondre à ces neuf questions :

  • Problème : les trois problèmes principaux que l’on souhaite résoudre.
  • Clientèle : qui sont les clients ?
  • Solution : qu’est-ce qui fait que le produit ou service crée a de la valeur ?
  • Point différenciant : qu’est-ce qui différencie l’entreprise de ses concurrents ?
  • Indicateurs clés : quels indicateurs clés vont permettre d’attirer et fidéliser les clients ?
  • Canaux : quels canaux vont être utilisés pour atteindre les clients ?
  • Coûts : combien les points précédents vont-ils coûter (coûts fixes et variables) ?
  • Revenus : quel est le modèle de revenus choisi (abonnement, financement par la publicité, etc.) ? Attention à préciser la marge et le seuil de rentabilité.
  • Avantages concurrentiels : quels sont les avantages concurrentiels du produit ou service (que l’on ne pourra ni copier ni acheter) ?

Une fois le Minimum Viable Product développé selon le lean canvas, il faut le tester auprès des utilisateurs. A l’aide de méthodes qualitatives (interroger les utilisateurs, par exemple) et quantitatives (comme l’A/B testing), on récupère de précieux feedbacks en vue d’ajuster les choix stratégiques de l’entreprise. Au final on peut choisir de :

  • Persévérer : les retours utilisateurs montrent que le MVP mérite d’être approfondi
  • Pivoter : les retours amènent développer une autre idée
  • Abandonner

gestion projet lean startup

Dans le cadre du lean startup, on parle de pivoter du fait que chaque nouvelle idée est appelée un pivot et doit voir émerger le MVP qui lui correspond. Ce dernier fera également l’objet du feedback des utilisateurs. On considère différents types de pivots qui peuvent toucher le produit en lui-même, ses caractéristiques et/ou ses fonctionnalités, mais également les clients, les canaux de distribution ou encore le modèle de revenus.

Attention tout de même, car le lean startup implique la correction régulière du produit ou service développé. Si cela nécessite une certaine ouverture d’esprit, il est important de ne pas perdre de vue la vision de l’entreprise, qui nécessite une réflexion sur le long terme.

 

Sources : Business2Community, Xebia, Lean Startup Coaching, Ted-Ed Conference

WCAG : Web Content Accessibility Guidelines – Définition

Formation réseaux sociaux : créez une avalanche de leads avec vos réseaux

Formation ActiveCampaign en 1h top chrono