Rédaction SEO : 5 outils pour passer à la vitesse supérieure, par Grégoire d’Aboville (MerciApp)

par | 26 mai 2021 | Outils digitaux



Le référencement naturel, ce n’est pas un sujet facile.

Vous avez mis en place votre blog.

Vous obtenez des liens.

Et parfois, rien ne se passe. Vous stagnez.

Si c’est le cas, c’est sans doute parce que vous ne rédigez pas le bon contenu.

Dans cet article, on va justement vous partager des outils d’aide à la rédaction. Le but : vous permettre de trouver les bons mots, la bonne structure et la bonne manière d’écrire pour optimiser vos contenus.

Bonne lecture !

Préparer sa stratégie avec Ahrefs

 

La clé, quand on fait du SEO, c’est d’abord de préparer une stratégie solide.

 

Avant de se lancer dans la rédaction, il faut d’abord :

  • Identifier les mots-clés principaux sur lesquels vous souhaitez vous positionner
  • Identifier les mots-clés secondaires sur lesquels vous avez également intérêt à produire du contenu.

 

Et pour se simplifier la tâche, il existe des outils qui facilitent grandement la recherche de mots-clés et la création d’un plan d’attaque solide.

 

Nous avons déjà couvert SEMRush sur le blog

 

A titre personnel, j’utilise Ahrefs.

 

Et voici comment je fonctionne :

  • Je commence par récupérer les mots-clés que mes concurrents utilisent sur Google Ads pour identifier les mots-clés à plus fort potentiel d’achat (fonctionnalité  “Mots-clés PPC” dans Ahrefs)
  • J’enchaîne ensuite en récupérant le top des mots-clés sur lesquels mes concurrents sont positionnés en SEO (fonctionnalité “Mots clés organiques”)
  • Et enfin, je complète avec le Keyword Explorer pour identifier des mots-clés sur lesquels mes concurrents ne sont pas positionnés (cette partie de l’outil est un proche cousin de l’outil de planification de mots-clés proposée dans Google Ads).

 

Aperçu de la fonctionnalité “Keywords Explorer” de Ahrefs

 

Si vous voulez aller plus loin sur la création d’un plan de mots-clés, je vous conseille l’excellent article de LiveMentor sur le sujet.

 

Et pour essayer Ahrefs, ça se passe par ici (ils proposent un essai à $7 pour une semaine).

 

Préparer la structure de ses articles avec Asking Franklin

Une fois ses mots-clés identifiés, on peut commencer à se pencher sur la rédaction de ce contenu.

 

Pour cela, je commence toujours par préparer une trame pour mes articles dans laquelle je précise :

  • L’idée que je vais utiliser en introduction
  • Les différentes questions auxquelles mes parties vont répondre
  • Une idée pour la conclusion

 

L’étape la plus importante à mon sens, c’est d’identifier les questions qu’on doit couvrir. Et là encore, rien de mieux qu’un bon outil pour identifier les bons éléments.

 

Pour cela, j’utilise Asking Franklin. Concrètement, la solution va lier un mot-clé que vous lui donnez à des préfixes comme “qui, comment, où” et va scraper les suggestions de Google associées. En quelques clics, vous identifiez les questions que les internautes posent à Google sur votre sujet.

 

Vous pouvez ensuite facilement réutiliser ces questions pour construire les grandes parties de votre article.

 

 

Un aperçu de l’interface de Asking Franklin

 

 

L’outil propose 3 recherches gratuites par jour. Au-delà, il faudra prendre un abonnement payant.

Pour essayer Asking Franklin, ça se passe ici.

 

 

Rentrer dans le détail avec SEO Quantum

Jusqu’ici, on a identifié les sujets qu’on veut traiter, on a préparé la structure de son article.

 

Maintenant arrive l’étape de rédaction.

Et avec elle, la grande question : comment améliorer un texte pour le SEO ?

 

Pour écrire un texte optimisé, j’utilise SEO Quantum. L’outil est très complet et permet de faire pas mal de choses (stratégie de référencement, identification des cocons, etc.)

 

Mais on peut aussi et surtout l’utiliser comme outil d’aide à la rédaction pour identifier des pistes d’optimisation. Concrètement, le processus est simple. On rentre un mot-clé cible. SEO Quantum va aller analyser les premiers résultats de recherche et identifier les termes et questions qui reviennent souvent dans les articles bien classés. Il permet ensuite d’identifier en un coup d’oeil les mots importants et leur fréquence d’utilisation.

 

 

 

 

Vous pouvez également le mettre à contribution pour briefer des rédacteurs externes.

 

SEO Quantum est un outil payant avec un essai gratuit.

Pour l’essayer, ça se passe ici.

 

 

 

Se relire avec MerciApp

Certes, l’orthographe n’est pas un critère de classement SEO en soi.

 

Mais elle joue de manière indirecte sur votre référencement (un contenu bourré de fautes a moins de chances d’obtenir des liens et donc de se positionner) et de manière directe sur la perception de vos contenus par vos visiteurs.

 

Il est donc primordial de prendre le temps de bien relire vos contenus. Et pour cela, j’utilise le correcteur orthographique MerciApp. L’outil permet d’identifier rapidement la plupart des fautes d’orthographe,, de grammaire et de syntaxe et me fait gagner du temps à la relecture.

 

 

 

Un aperçu de l’interface de correction de MerciApp.

 

MerciApp propose une version gratuite et une version plus complète qui est payante.

 

Pour essayer MerciApp, ça se passe ici.

 

 

 

Trouver les bonnes personnes sur Malt

Il faut être honnête.

 

On n’a pas toujours le temps et les ressources pour produire du contenu en interne. 

 

Et parfois, ça aide d’aller chercher un petit coup de main auprès de freelances. Pour ça, on peut faire appel à Malt, le dernier outil de ma sélection.

 

La plate-forme permet de trouver tous types d’indépendants, dont des rédacteurs spécialisés en référencement.

 

Les plus :

  • Les freelances sont notés
  • Le paiement est protégé
  • Chaque freelance peut également partager un portfolio qui permet de se faire une idée

 

 

Un aperçu du site Malt

 

 

Pour essayer Malt, ça se passe ici.

Et voilà ! Vous avez désormais tous les outils en main pour rédiger du contenu optimisé pour le référencement ! Bonne rédaction.

 

 

 

 

Découvrez nos autres articles